Partager

Dans un préavis de grève adressé au ministre de la Fonction Publique, le Syndicat national de la santé et de l’Action sociale (SNS-AS), décide d’observer, à compter du mardi 08 avril 2008, une grève de 72 heures, reconductible jusqu’à la satisfaction totale de ses doléances.
Pourquoi cette grève?

Dans ce préavis, signé par les secrétaires généraux des deux organisations syndicales, SNS-AS et SYNA CAM, indiquent que vu le manque de ressources humaines qualifiées dans les structures socio-sanitaires et la faiblesse du plateau technique ; la nature du contrat médical, à savoir un contrat de moyen et non de résultat ; que le “risque zéro” n’existe pas en matière de soins ; la récurrence des poursuites judiciaires de praticiens dans l’exercice de leur fonction.

Ils exigent également la sécurisation des travailleurs socio-sanitaires des secteurs publics, communautaires et privés dans l’exercice de leur profession ; le renforcement des capacités et du plateau technique à tous les niveaux ; l’application des textes réglementaires en matière de poursuite judiciaire ; l’abandon de poursuites abusives.

Cependant, sans la satisfaction totale des doléances sus-citées, les deux organisations syndicales décident d’observer une grève de 72 heures reconductible à compter du mardi 8 avril 2008.

Le ministre de la Fonction publique, de la réforme de l’Etat et des relations avec les institutions, sera t-il sensible à ce préavis de grève?

Dans tous les cas, les grèves des agents de santé ont toujours causé des troubles sociaux. Souhaitons que cette situation puisse avoir le plus rapidement possible, un dénouement heureux.

Moussa TOURE

01 Avril 2008.