Partager

La Fédération malienne de football (Femafoot), à travers sa direction technique, a organisé la semaine dernière un symposium de restitution des CAN 2012 et 2013 qui a regroupé les entraîneurs élites de notre pays. La cérémonie de clôture s’est déroulée vendredi dernier au siège de la Femafoot.

Après le symposium de la CAF, la direction technique nationale a estimé qu’il fallait outiller les entraîneurs élites sur tous les aspects qui concourent à la performance des équipes au plus au niveau comme le plan de l’organisation des équipes, l’évolution de jeu, de la préparation mentale et physique, le concept et principe de jeu. Pendant trois jours, les techniciens de notre pays ont échangé sur des thèmes comme : analyse technique et tactique des équipes nationales présentes aux CAN 2012 et 2013, la performance du Nigeria à la CAN 2013, de la Zambie à la CAN 2012, le programme de développement technique de la Femafoot, les objectifs et programmes de développement de la CAF, le progrès d’apprentissage électronique des programmes de licence des entraîneurs.

Dans son allocution, le directeur technique national, Mohamed Magassouba a qualifié ce premier symposium d’un évènement historique qui a été rendu possible grâce à la confiance et les moyens mis à la disposition par la fédération. Et aussi grâce à la CAF qui a été le premier à organiser un symposium au niveau continental au Caire. Pour Mohamed Magassouba, ce symposium est organisé autour de deux CAN 2012 et 2013 pour outiller les entraîneurs dans leur tâche quotidienne, leur donner certaines orientations qui doivent leur permettre de faire face aux nombreux défis qui les attendent. « L’intérêt que les participants ont accordé à ce symposium nous donne l’espoir de dire que nous pouvons rêver d’un lendemain meilleur pour notre football. La participation a été active, effective et enthousiaste.

C’était l’une de rares fois qu’on a vu un cadre d’échange avec un niveau assez élevé avec des participants intéressés et engagés. Ce symposium nous a donné des éléments clés de la production football du continent africain. Il nous a donné aussi des éléments clés sur lesquels nous allons tabler pour pouvoir donner un peu d’élan au football national. A travers ce symposium qui, nous osons espérer, va être une habitude dans notre pays, nous croyons que nous avons aussi débattu et donné des résolutions à un certain nombre de problèmes. Nous espérons que ces résolutions trouverons une suite favorable auprès des hautes instances sportives pour le bien de notre football », a conclu Mohamed Magassouba, directeur technique national de la Fédération malienne de football. Pour le porte-parole des participants, Djibril Dramé, les trois jours du symposium ont été une chance pour voir, entendre et comprendre beaucoup de choses par rapport à l’évolution du football.

Aussi une chance de partager les expériences de certains entraîneurs qui ont fait leur preuve sur le continent africain et ailleurs notamment Hervé Renard avec la Zambie, Stéphane Keshi avec le Nigeria et Vicente del Bosque avec l’Espagne. « Ce symposium a été un cadre d’échange très bénéfique. C’est le forum de ce genre qui a été demandé par l’Association des entraîneurs de football depuis de belle lurette. Je pense qu’aujourd’hui c’est devenu une réalité. Nous remercions le comité exécutif de la Fédération malienne de football qui à mon sens n’a aménagé aucun effort pour la réalisation de ce symposium. Nous pensons qu’il y aura d’autres forums de ce genre pour nous permettre d’avoir beaucoup de connaissances, compétences pour mener à bien notre mission.

Au cours des échanges, nous avons compris que des forums de ce genre peuvent nous aider à mener au bon port notre bateau Mali », a déclaré Djibril Dramé, le porte-parole des participants.

Le 3è vice-président de la Fédération malienne de football Boubacar Touré a, à son tour, remercié la direction technique nationale pour son engagement soutenu et pour le travail remarquable accompli et a exprimé sa gratitude à la CAF à travers le département de développement technique pour sa politique efficace et constante en vue d’améliorer la performance des directions techniques des associations nationales. «Nous adressons nos encouragements aux entraîneurs qui n’ont ménagé aucun effort pour suivre assidument les exposés et nous demeurons convaincus que vous mettrez votre savoir-faire au service du football national au seuil de la mise en place de la Ligue malienne du football professionnel.

Nous ne doutons point que vous avez pleinement profité de tous les bienfaits du symposium qui ne tarderaient pas à porter leurs fruits sur nos différents stades », dira le 3è vice-président de la Fédération malienne de football.

L. M. DIABY

Essor du 26 Juin 2013