Partager

L’impact de la suspension des opérations de la Banque mondiale depuis le coup d’Etat du 22 mars a causé une perte de « plus 600 milliards de F CFA » à l’économie malienne, selon le ministre malien de l’Economie et des Finances, Tiéna Coulibaly. Celui-ci a souhaité qu’à l’issue de cette mission, la Banque mondiale puisse continuer ses opérations dans son pays.

« Le fait qu’elle a décidé de venir nous rencontrer est plutôt bon signe. Cette visite est de bon augure et je suis tout fait convaincu qu’à la suite de cette mission d’évaluation, la Banque va reprendre son programme », a affirmé M. Coulibaly. Par ailleurs, une mission d’évaluation du Fonds monétaire international (FMI) est aussi attendue dans les prochains jours en vue d’une »reprise de la coopération économique » avec le Mali, a-t-on appris de sources proches de la Primature.

A DIAKITE

L’Indicateur du Renouveau du 13 juin 2012