Partager

Démarré le mardi 23 novembre 2021 à la Cour d’appel de Bamako, le Procès de Bakary Togola, ex- chef des motoculteurs du Mali, a été suspendu, hier, mercredi 24 novembre 2021 pour manque de procès-verbaux de deux accusés dans le dossier. Ledit procès reprend ce jeudi 25 novembre 2021. Selon Me Saïbou Togola, l’avocat de Bakary Togola : « le dossier a assez de problème franchement, nous aurons bien voulu que les débats se tiennent et que l’on en fini mais à ce rythme, rien n’est certain».

Le Procès de Bakary Togola tant entendu se déroule, ou du moins, marche à pas de tortue. Pour preuve, le procès devrait démarrer le lundi 22 novembre 2021. Il n’a pu démarrer que le mardi 23 novembre 2021. Car, le lundi, deux individus clés au procès n’étaient pas présents à l’ouverture de l’audience. Donc, après la journée du mardi 23 novembre rempli de débat, le procès a été suspendu hier mercredi 24 novembre 2021 pour manque de procès-verbaux de deux accusés dans le dossier. Ledit procès reprend ce jeudi 25 novembre 2021. « L’audience a été suspendue parce qu’il y a deux accusés dont les procès-verbaux d’audition n’ont pas été retrouvés dans le dossier. Depuis le mardi 23 novembre 2021, nous avions remarqué.

Entre nous avocats, on était en train de se demander si quelqu’un avait ces procès-verbaux. Mais nous avons constaté qu’aucun avocat n’avait un de ces procès verbaux dans son dossier. Donc, nous avons demandé à la cour si par erreur ça ne nous avait pas été communiqué, mais la cour a regardé dans son dossier et a constaté également qu’elle ne disposait pas de ces procès-verbaux, de sorte que le procès ne pouvait pas continuer», a déclaré Me Saïbou Togola, avocat de Bakary Togola.

A priori, dit-il, les procès-verbaux devraient se retrouver dans les dossiers. Est-ce que le verdict pourra-t-il être finalement prononcé le vendredi 26 novembre 2021 ? Me Togola veut y voir clair. « Rien n’est certain à cette allure, mais dans tous les cas ça continue comme c’est une simple suspension, ce n’est pas un renvoi pour l’instant, le temps nous en dira plus. Le dossier a assez de problème franchement, nous aurons bien tous voulu que les débats se tiennent et que l’on en finisse, mais à ce rythme, rien n’est certain », a souligné Me Saïbou Togola.

A rappeler que le procès de l’ancien président de l’APCAM (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali), Bakary Togola, ancien président de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC) et ses 11 co-accusés a démarré, le mardi 23 novembre 2021, à la Cour d’appel de Bamako. Ils sont tous poursuivis pour atteinte aux biens publics et complicité, faux et usage de faux. Il est reproché à l’accusé principal, Bakary TOGOLA, dans le cadre de la présente procédure, des faits d’atteinte aux biens publics par détournement et autres malversations financières portant sur la somme totale de 9. 462.152.071 FCFA appartenant à la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton du Mali sur la période de 2013 à 2019.

Aguibou Sogodogo

SOURCE : Le Républicain