Partager

Edem Kodjo, ancien Premier ministre du Togo à la tête de la mission d’observation électorale de court terme (OCT) de l’Union africaine (UA) a animé mardi un point de presse, au cours duquel la déclaration intérimaire de la mission a été lue. L’on retient dans l’ensemble que l’élection présidentielle du 28 juillet s’est déroulée dans les conditions de transparence et d’équité.

Edem Kodjo, à ses côtés le major Pierre Buyoya, a lu la déclaration de la Mission d’observation de l’Union africaine. Dans cette déclaration, il ressort que la Mission d’observation de l’UA pour la présidentielle au Mali a relevé que le contexte global a été marqué par un consensus au sein de la classe politique.

S’agissant des conditions d’organisation de l’élection, M. Kodjo a avoué que la cadre légal des élections a offert aux candidats et aux partis politiques les conditions pour une élection équitable. L’ouverture des bureaux de vote, l’orientation des électeurs, la localisation des bureaux de vote, la sécurité, le personnel des bureaux de vote, les mandataires des candidats, les femmes et les jeunes, la procédure de vote et la liste d’émargement, le taux de participation, le retrait des cartes Nina, le dépouillement et la transmission des résultats, sont les principaux points sur lesquels la mission s’est prononcée.

Selon la mission, de façon générale, les bureaux de vote ont ouvert à l’heure. « Les observateurs ont cependant noté que dans certains centres, des bureaux ont ouvert avec retard », et d’ajouter que le matériel électoral a été distribué à temps et en quantité suffisante dans la plupart des bureaux. « Néanmoins, ce matériel a été livré en retard dans quelques cas isolés, mais ce qui est important est que l’uniformité de ce matériel dans les centres et bureaux a été notée ». En somme, la mission a déclaré que malgré les couacs et les erreurs relevés, qui ne sont pas de nature à entamer la sincérité du scrutin, l’élection du 28 juillet s’est déroulée dans les règles de l’art.

La mission a félicité le peuple malien pour sa mobilisation exemplaire et le comportement civique et responsable qu’il a affiché pendant l’élection. Il a salué les structures la Ceni, la DGE ; le MATDAT et formuler des recommandations à l’endroit du peuple à qui elle demandé de s’engager en faveur de la paix.

Aux partis politiques, il est recommandé d’attendre les résultats dans le même esprit de calme qui les a animés pendant toutes les phases préélectorales. Quand au gouvernement, la mission lui a instruit de continuer de garantir l’ordre, la sécurité et le respect des lois du pays.

La mission est composée de cinquante observateurs.

Idrissa Sako

31 Juillet 2013