Partager

Les champions du Mali en titre ont dû attendre la séance des tirs pour venir à bout de l’US Bougouni finalement battue 6-5

C’est parti pour la saison 2012-2013. Le nouvel exercice a officiellement commencé dimanche avec la Supercoupe qui a mis aux prises le champion en titre, le Djoliba et le vainqueur de la coupe du Mali, l’US Bougouni. Le choc a tourné à l’avantage des champions du Mali qui se sont imposés 6-5 aux tirs au but (1-1 à l’issue du temps règlementaire).

Avec cette victoire, le Djoliba fait honneur à son statut et confirme sa suprématie sur le football national. Mais l’US Bougouni n’a pas démérité; au contraire les «Bougounikas» ont confirmé que leur victoire en finale de la 52è édition de la coupe du Mali n’était pas un hasard. Le capitaine Boubacar Konaté et ses partenaires ont une fois de plus montré que sur un match, ils peuvent donner du fil à retordre à n’importe quelle équipe.

Cela est d’autant plus vrai que l’US Bougouni s’est présentée dimanche avec une formation majoritairement composée de réservistes, alors que le team de Hérémakono était presque au complet (seul le défenseur Salif Coulibaly était absent). Mais malgré l’absence de nombreux titulaires, Bougouni a tenu tête au Djoliba et il a fallu attendre la séance des tirs au but pour voir les Rouges venir à bout de leurs adversaires. Sur le gazon synthétique du stade Mamadou Konaté, la première alerte de la rencontre a été donnée à la première minute par l’attaquant de l’US Bougouni, Bakary Doumbia qui voit sa frappe lointaine capter par Aly Yirango.

Six minutes plus tard, Issouf Camara s’essaye à son tour mais sa tentative passe à côté, (7è min). Pendant ce temps, les Rouges essayaient de construire leur jeu à partir de la défense en s’appuyant sur les joueurs de couloirs, Lassine Diarra à gauche et Seydou Diallo à droite. Ce jeu permet au Djoliba de se créer les meilleures occasions de la partie. Suite à un une-deux avec Idrissa N. L. Traoré, Seydou Diallo pénètre dans la surface adverse et centre pour Lassine Diarra dont le plat du pied survole la cage de Yacouba Fomba, (9è min).

Une minute plus tard, Boubacar Bangoura est à deux doigts d’ouvrir le score pour l’équipe de Hérémakono, mais son tir est repoussé par le poteau gauche, (10è min). L’US Bougouni réplique avec cette frappe de Issouf Camara captée par Aly Yirango (13è min). Deux minutes plus tard, le milieu offensif de Bougouni, Lassine Fané, à la réception d’un centre au 2è poteau, manque le cadre, (15è min). Les joueurs de Hérémakono insistent sur le côté droit. Lancé en profondeur par Guimbala O. Tounkara, Seydou Diallo pénètre dans la surface adverse et fait une passe en retrait pour Boubacar Bangoura qui débloque le tableau d’affichage, (20è min, 1-0). Mais la joie des Djolibistes sera de courte durée puisque cinq minutes après, l’arrière-latéral, Moussa Sangaré remet les pendules à l’heure pour l’US Bougouni, (25è min, 1-1).

On en restera là jusqu’à la pause. En 2è période, le Djoliba domine les minutes initiales. Les Rouges passent par le côté gauche pour porter le danger dans le camp adverse. Saïdouba N’Diaye, Idrissa N. L. Traoré et Alou Bagayoko multiplient les centres et les incursions mais la défense de l’US Bougouni veille au grain. Le Djoliba monopolise le ballon et met la pression sur les «Bougounikas».

Suite à un une-deux avec Boubacar Bangoura, Issa M. Traoré est contré au dernier moment par les défenseurs de l’US Bougouni, (51è min). Les Rouges accélèrent le jeu. Boubacar Bangoura ne peut reprendre de la tête un centre d’Idrissa N. L. Traoré (54è min). Une minute plus tard, à la réception d’un centre de Seydou Diallo, le même Boubacar Bangoura voit sa reprise de la tête passer au dessus de la cage alors que tout le stade voyait le cuir au fond des filets (55è min).

Pressés dans leur camp, les joueurs de l’US Bougouni font dos rond et laissent passer l’orage. A l’heure de jeu, ils sortent pour casser le rythme des Djolibistes. Mais dans le dernier quart d’heure, les Rouges reviennent à la charge. Ils accentuent la pression sur l’arrière garde de l’US Bougouni et tentent le tout pour le tout pour éviter l’épreuve fatidique des tirs au but.

A la 75è minute, bien servi par Saïdouba N’Diaye, Boubacar Bangoura tire à côté. Trois minutes plus tard, Alou Bagayoko voit sa frappe passer à côté, (78è min). A cinq minutes de la fin, l’US Bougouni se crée une énorme occasion. Suite à un corner de Issouf Camara, Vincent Azo reprend à ras de terre mais sa reprise est captée par Aly Yirango (85è min). Les Djolibistes jettent toutes leurs forces dans les dernières minutes mais ils ne parviendront pas à trouver la faille dans l’arrière garde de l’US Bougouni. La dernière occasion de la rencontre est djolibiste, un tir de Mahamane Cissé bien maîtrisé par le portier Yacouba Fomba (90è min +2).

C’est sur le score de 1-1 que le référé central Ousmane Sidibé, crédité d’un bon arbitrage, siffle la fin du temps règlementaire. Dans la séance des tirs au but, le Djoliba prend l’avantage grâce à Alou Bagayoko avant que le capitaine de US Bougouni n’établisse la parité pour son équipe. Les 4 tireurs suivants réussissent chacun leur tir. Idrissa Traoré et Mahamane Cissé pour le Djoliba, Moussa Sangaré et Amadou Cissé pour l’US Bougouni. Après 3 tirs de chaque côté, le capitaine du Djoliba, Issa Traoré se présente pour redonner l’avantage aux siens mais il rate le cadre. C’était l’occasion pour l’US Bougouni de prendre l’avantage au tableau d’affichage pour la première fois mais Salif Sidibé envoie le ballon dans les nuages. Ouf de soulagement dans le camp du Djoliba.

Le 5è tireur des Rouges, le portier Aly Yirango redonne l’avantage à son équipe, mais cet avantage est tout de suite annulé par l’autre gardien, Yacouba Fomba. A l’issue des 5 premiers tirs aucune équipe n’a réussi à faire la différence, (4-4). L’égalité persiste avec Samba Diallo pour le Djoliba et Bakary Doumbia pour l’US Bougouni qui marquent à leur tour (5-5). Le Djoliba reprend ensuite l’avantage grâce à Boubacar Bangoura, mais la tentative de Mamadou Diawara est repoussée par Aly Yirango, (6-5). Explosion de joie dans le camp des Rouges qui remportent ainsi le premier trophée de la saison et succèdent au palmarès de la compétition au COB.

L. M. DIABY

Dimanche 28 octobre au stade Mamadou Konaté Djoliba-US Bougouni : 1-1, 6-5 t.a.b. Buts de Boubacar Bangoura (20è min) pour le Djoliba ; Moussa Sangaré (25è min) pour l’US Bougouni.

Ont réussi leur tir : Alou Bagayoko, Idrissa Traoré, Mahamane Cissé, Aly Yirango, Samba Diallo, Boubacar Bangoura pour le Djoliba ; Boubacar Konaté, Moussa Sangaré, Amadou Cissé, Yacouba Fomba, Bakary Doumbia pour l’US Bougouni. Ont raté : Issa Traoré du Djoliba; Salif Sidibé et Mamadou Diawara de l’US Bougouni. Bon arbitrage d’Ousmane Sidibé assisté de Fousseïny Traoré et Founèkè Fofana.

Djoliba : Aly Yirango, Saïdouba N’Diaye, Guimbala Tounkara, Mohamed O. Konaté, Issa Traoré (cap), Idrissa Traoré, Alou Bagayoko, Idrissa N. L. Traoré (Samba Diallo), Lassine Diarra (Issa M. Traoré), Seydou Diallo (Mahamane Cissé), Boubacar Bangoura. Entraîneur : Alou Badra Diallo. US Bougouni : Yacouba Fomba, Amadou Cissé, Moussa Sangaré, Mamadou Diawara, Boubacar Konaté (cap), Fousseïny Sanogo, Vincent Azo, Lassine Fané, Issouf Camara, Salif Sidibé, Bakary Doumbia.

Entraîneur : Boubacar Coulibaly.

LADJI MADIHERY DIABY

Le 30 Octobre 2012.

Essor