Partager

Le coup d’envoi de l’édition 2008 de la super coupe ATT vacances sera donné le samedi prochain à Koulikoro. Cette année, la compétition qui s’est imposée au fil des années comme le plus important rendez vous du sport de masse, introduit de nombreuses innovations, signe d’une évidente maturité.

Ce samedi, sera donné à Koulikoro, au stade Mamadou Diarrah, le coup d’envoi officiel de la 6ème édition de la super coupe ATT vacances 2008. Ce sera sous la forme d’un match de gala qui opposera les deux équipes finalistes de 2007 (Mopti et Kita). A l’occasion, les organisateurs prévoient de nombreuses activités conformément à l’aspect festif de l’événement.

Certainement, les invités viendront de nombreuses localités de la 2ème région et de Bamako, et l’événement sera placé sous la présidence du Gouverneur Soungalo Bouaré qui ne cache pas sa fierté d’accueillir la compétition.

Point focal de ce coup d’envoi de lancement, le vice président de la ligue de Koulikoro, Banou Makadji, assure que la fête sera belle et totale. Le président de l’AS Nianan a pris de fortes dispositions pour assurer une mobilisation totale des ressortissants de la 2ème région.

Il a mettra des cars à la disposition des populations de Koulikoro et de Banamba pour réussir le pari de la mobilisation. Car en fait, la super coupe ATT a cette particularité de mobiliser à chaque occasion les populations jeunes et moins jeunes dans les localités qui l’accueillent.

Parrain de l’événement symbolique de samedi, Banou Makadji a remis pour l’occasion 250 tee shirts, 5 banderoles, 2 ballons, 4 toiles et 20 affiches géantes à l’effigie du chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré. Aussi, il a remis 4 jeux de maillots aux 4 équipes qui joueront les barrages au niveau de la région.

Au moment de cette remise qui s’est déroulée à l’occasion de la visite de préparation du comité nationale d’organisation, Banou Makadji a transmis la reconnaissance de la jeunesse de Koulikoro qui a longtemps souhaité accueillir la super coupe ATT. En retour, lui aussi a été remercié et félicité par le Gouverneur et le porte parole du Comité d’organisation pour « son geste hautement salutaire ».

Après ce lancement officiel, les compétitions commenceront dans les 43 sites sont retenus par les localités, ce qui traduit du reste une nette extension de l’événement à l’intérieur du pays.

C’est ainsi qu’en 1ère région, le cercle de Bafoulabe rejoint ceux de Nioro du Sahel, de Kayes et de Kita. Alors que dans la région de Koulikoro, Kolokani viendra grossir le lot constitué des cercles de Koulikoro, Banamba et Kati.

En 3ème région, Kadiolo s’ajoute à Sikasso, Bougouni et Koutiala.

Dans la 4ème région, Baroueli et Niono s’ajouteront à Ségou et San. La région de Mopti engagera Bankass qui se frottera aux cercles de Mopti, Bandiagara et Djenné.
Enfin, Diré est la nouvelle localité qui viendra grossir la région de Tombouctou.

Les régions de Gao et de Kidal garderont leur configuration habituelle.

Les vainqueurs de ces différentes localités se retrouveront, à raison de un représentant par région, pour la phase finale qui se déroulera du 23 au 30 août à Kayes.

Dans le souci de relever davantage le niveau de la phase finale et pour satisfaire les demandes des équipes qui ont participé aux différentes compétitions, les organisateurs ont décidé de mettre fin à la formule des éliminatoires directes qui écarte de la compétition une équipe qui a perdu un seul match après avoir parcouru de longues distances.

Donc, la phase finale de cette année se déroulera sous une formule championnat avec la répartition des équipes qualifiées en 3 poules de 3 équipes. Cette innovation de taille sera accompagnée d’autres nouvelles initiatives à l’occasion de la phase finale de Kayes.

Présidé par Mangal Traoré, le Comité national d’organisation ambitionne de lancer un bulletin quotidien d’informations largement ouvert aux sponsors de la compétition. La finale sera, en principe, retransmise en direct.

En marge des matches de la phase finale, le Comité d’organisation prévoit des manifestations. Parallèlement à l’habituel concert géant, il est prévu cette année, une soirée consacrée à la lutte traditionnelle, l’avant-veille de la finale. Cette soirée réunira les plus grands champions de cette discipline qui plonge ses racines dans nos valeurs ancestrales.

Faut-il rappeler que la compétition portant le nom du président de la République connaît un intérêt grandissant au fil des éditions. En effet, perçue au départ comme une simple compétition pour la ville de Mopti, sous l’initiative d’un groupe d’amis du chef de l’Etat, la super coupe ATT est devenue aujourd’hui un rendez vous incontournable de la jeunesse au Mali, pendant les vacances scolaires.

La compétition a l’avantage de favoriser le sport de masse, de rassembler les jeunes de divers horizons du pays et de promouvoir les valeurs de solidarité, d’esprit de compétition dans le respect et le sens de l’organisation, qui sont autant de vertus indispensables pour les générations futures.

L’événement est aussi une grande fête offerte par le parrain et le comité d’organisation à la jeunesse des régions, avec des éditions tournantes dans différentes localités. Il constitue un important facteur de brassage pour les jeunes appelés à construire ensemble, le Mali de demain.


SOULEYMANE DIALLO

10 Juillet 2008