Partager

La visite du ministre a débuté par le verger et le champ de maïs du ministre Sadio Gassama à Dougoulacoro dans la commune rurale de Baguinéda. Si les 1,5 ha d’agrumes ont beaucoup impressionné les visiteurs du jour, les 8 hectares de maïs, qui sont au stade d’épiaison-floraison, ne présentent pas un bon aspect végétatif en raison d’un manque d’entretien. Aucune technique culturale n’est appliquée dans ce champ où l’on vient d’associer, de façon archaïque, du Niébé au maïs.  » Bon courage. Mais, il faut rendre le champ propre « , a déclaré le ministre aux hommes de Sadio Gassama., avant de prendre la destination de Sanankoroba pour la ferme agropastorale d’Alpha Mouhamoud Djitèye. Celuic-i a exploité, cette année, 48 ha (toutes céréales confondues) sur les 80 dont il dispose. Ses terres sont constituées de cinq blocs autour du village de Sinsina. M. Djitèye se bat contre le glacis pour augmenter sa productivité. L’état végétatif de ses cultures est rassurant. Même si certaines parcelles sont à la peine. Avec un investissement annuel de 2 millions de FCFA, il en est, à ce jour, à des investiisements cumulés dépassant les 100 millions de FCFA, pour la mise en valeur de ses terres.

La délégation s’est également réjouie de la volonté d’Alpha Mouhamoud Djitèye d’accéder aux équipements agricoles et de son effort pour la protection et la restauration des sols dégradés (glacis).

Le champ de Bakary Togola à Dialakoroba a été la dernière étape de cette mission. Ses différentes parcelles sont propres et présentent un bon aspect végétatif. D’ailleurs, ses parcelles de maïs hybrides (45jours) sont déjà prêtes à la consommation.

La mission s’est réjouie de la large adoption des variétés améliorées des différentes cultures par Bakary Togola sur les parcelles visitées, fruit de l’aboutissement des efforts des services de la recherche et de la vulgarisation agricole.

Au terme de la visite, le ministre s’est réjoui de l’état végétatif, de l’ensoleillement des cultures et l’humidité du sol. Toute chose, qui selon lui, augure d’une très bonne campagne.


200 motos d’une valeur de près de 155 millions de FCFA aux agents de terrain

une valeur de 154 359 700 de FCFA (TTC) et entièrement financés sur budget national, ces engins tout-terrain permettront aux agents de terrain de suivre correctement le déroulement de la campagne agricole en cours, de préparer la campagne 2011-2012, de suivre les activités maraichères, des cultures de contre-saison et autres activités de gestion de ressources naturelles. Le local de l’Office de protection des végétaux a abrité, le jeudi 19 août, la cérémonie de remise de 200 motos aux agents de base de la Direction nationale de l’Agriculture. Présidée par le ministre de l’Agriculture, Aghatam Ag Alhassane, la cérémonie a regroupé le président de l’APCAM, Bakary Togola, le PDG de la CMDT, Tiénan Coulibaly, le Directeur national de l’Agriculture, Daniel Siméon Kelema, le Chef de Cabinet, Cheick S. Diaby, des responsables de services centraux du département et plusieurs invités de marque.

Avant de recevoir les clés des mains du ministre, le Directeur national de l’Agriculture a expliqué que l’acquisition de ces motos entre dans le cadre du suivi des différentes activités de routine du département en général et celui de la campagne agricole en cours. Selon lui, ces engins sont destinés aux agents de base chargés de l’appui-conseil aux producteurs. Ils leur faciliteront la mobilité sur le terrain. Les bénéficiaires de ces 200 motos sont, essentiellement, constitués des 100 jeunes fonctionnaires qui seront recrutés le 22 août prochain au compte du ministère de l’Agriculture. Les agents de terrains avaient bénéficié d’un geste du genre en 2008 avec une centaine de motos.

Remettant les clés au Directeur national de l’Agriculture au nom des plus hautes autorités du pays et de la profession agricole du Mali, le ministre de l’Agriculture a espéré que ces engins vont être utilisés à bon escient pour l’atteinte des objectifs des ambitions du département pour l’Agriculture du Mali. A le croire, ce geste est l’expression de la volonté du gouvernement de répondre aux préoccupations des populations. Le Directeur national de l’Agriculture a promis qu’une utilisation judicieuse sera faite de ces moyens roulants. Avant de préciser que toutes les régions sont concernées par cette donation. Mais, a-t-il précisé, la répartition sera faite en fonction des effectifs de chaque région.

Soumaila GUINDO

23 aout 2010