Partager

Suite aux attaques, menaces et incendie dont a été victime radio Kayira de Bamako, après les événements du 22 mars 2012, les agressions et incendies des radios Kayira de Koutiala et Niono pendant la même période, des plaintes ont été introduites devant les autorités compétentes en la matière. Et depuis, aucun signe malgré la saisine des juridictions. Une attitude qui, selon l’administrateur délégué de la radio Kayira, « n’honore pas le principe sacro-saint de la légalité des citoyens en droit« .

C’est pourquoi le réseau de communication Kayira, en collaboration avec ses clubs d’auditeurs, les victimes d’injustice, a décidé de se faire entendrele lundi 15 octobre 2012 à partir de 09 heures, à travers une marche pacifique synchroniséedans toutes les localités où ses antennes sont implantées (Bamako, Ségou, Niono, Koutiala, Bougouni, Kolondièba, Kita, Mahina et Kayes).

Il s’agira de dénoncer le silence des autorités judiciaires, exiger une justice saine et équitable pour toutes les maliennes et tous les maliens, exiger que justice soit faite pour les agressions et incendies dont les radios Kayira ont été victimes et soutenir et fonder espoir sur la nouvelle justice avec à sa tête le ministre Malick Coulibaly sont entre autres objectifs de la marche.

S’agissant de la marche de la radio de Bamako, elle partira de la Bourse du Travail au Ministère de la Justice en passant par le monument de l’Indépendance.

Soumaïla GUINDO

L’Indépendant du 9 Octobre 2012