Partager

C’est l’information qui circule en ville depuis que les gendarmes, chargés de la garde du Général Sanogo à Faladié, ont été relevés et remplacés par des éléments de la Garde nationale. Cela faisant suite à la diffusion par des radios privées du « message de Amadou Haya Sanogo » dans lequel il accuse nommément le ministre de la Défense.

Les gendarmes qui assuraient cette garde ayant été sanctionnés, il ne restait plus au Directeur de la Gendarmerie nationale que de remettre sa démission. Il y a ensuite le fait que tous les hauts gradés nommés sous le règne du capitaine Sanogo ont été remplacés par IBK. A part Diamou Kéïta qui vient lui-même de franchir le Rubicon.

En tout cas, il vaut mieux souvent de prendre les devants : la politique ne connaissant pas de parenté ni d’amitié. IBK saurait difficilement s’accommoder, dans la situation actuelle, avec des hommes qui doivent avant tout leurs postes à l’ex-chef des putschistes.

Mamadou FOFANA

L’Indépendant du 9 Décembre 2013