Partager

Le secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers, micro finances et commerces du Mali (Synabef), a recouvré la liberté. Sa mise en liberté a été ordonnée hier.

Le Bureau exécutif du Synabef a annoncé la levée du mot d’ordre d’arrêt de travail en invitant les militants à reprendre le travail, dans un communiqué rendu public quelques instants après sa libération.

Le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a salué cette décision. Yacouba Katilé a invité à fêter cette victoire avec «retenu». La liberté de nos camarades doit «nous rappeler l’importance du dialogue et de la collaboration constructive», a-t-il insisté. Avant de rendre hommage aux autorités pour les efforts consentis ainsi qu’aux magistrats pour leur bonne compréhension.

Son inculpation faisait suite à une plainte introduite par le secrétaire général du Comité syndical de la Banque de développement du Mali (BDM-SA), Papa Sadio Traoré. Ce dernier qui a par la suite retiré sa plainte, accusait Hamadoun Bah de «faux et usage de faux» dans le cadre de la mise en place du nouveau bureau du Comité syndical de la BDM SA.

La grève de 72 heures déclenchée suite à son arrestation avait paralysé les secteurs d’activités dans lesquels évoluent les entreprises affiliées au Synabef.

Babba COULIBALY

Source: L’Essor