Partager

Le prix du sucre, une des denrées la plus consommée au mois de ramadan, connaît une baisse substantielle. Le constat est fait depuis la semaine passée sur les différents marchés de la capitale.

De 27 500 F CFA à 26 000 F CFA au début du ramadan, le sac de 50 kg de sucre en poudre est vendu entre 24000 et 22500 F CFA selon les marchés du district.

La chute des prix, au grand bonheur des consommateurs, serait consécutive à un approvisionnement correct du marché et à une concurrence entre les gros importateurs de la place.

Les gros importateurs ont importé des dizaines de milliers de tonnes en prévision du mois de ramadan. Pour un commerçant détaillant de Niamakoro, le marché regorge plus de 50 000 tonnes de sucre.
Le PDG du Grand grenier du bonheur (GGB), Bakoré Sylla, également président du Conseil national des prix (CNP), aurait à lui seul, plus de 20 000 tonnes en stocks.

Les commerçants détaillants qui ont fait des provisions en vue des jours de pénurie sont confrontés à des difficultés de marge bénéficiaire. Ils sont contraints de suivre la loi du marché en vendant moins cher un stock acheté plus cher. La baisse des prix va se poursuivre, aux dires du même détaillant. A. Dicko Les Echos