Partager

mode.jpg
Ce fut une belle et inoubliable soirée de gala samedi à l’Azalaï hôtel Salam. Un moment riche en couleurs avec défilé de mode et prestations d’artistes maliens de renom.

Le tout conforté par un dîner copieux. L’agence de mannequinat Fatma de Mimi Pedro Kouyaté n’a rien laissé au hasard pour réussir cette 4è édition de « Mode et culture« , une manifestation qui, il faut le rappeler, met en compétition les stylistes et mannequins de Bamako.

Le jury présidé par Mme Bissan Awa Kéïta a reconduit le podium de la demi-finale disputée une semaine auparavant au Musée national. Comme attendu par les connaisseurs comme par ceux qui le sont moins, Boulkassoum Cissé, le styliste de la Commune II, pointe en tête avec 116 points sur 220 possibles. Il est suivi de près par Alioun Soumaré de la Commune III, la 3è place revenant à Mamadou Bah dit Thierno de la Commune VI.

Chacun de ces finalistes a présenté cinq modèles comme lors de la demi-finale : une veste pour homme, deux tenues de ville et deux de soirée. Les supports imposés sont exclusivement des étoffes de chez nous : cotonnade, cretonne, pagne tissé, bazin ou tissu légers.

Boulkassoum s’est, à nouveau, montré le plus créatif avec des mélanges réussis de couleurs et des coupes alliant fantaisie et originalité. Son iconoclaste robe de mariée a été ainsi été ovationnée par le public de la salle Marhaba.
Le concours de mannequin, doté du prix Awa Diallo, un mannequin malien décédé en 1996, a été, lui, remporté par Mlle Safiatou Doumbia avec 80 points. Le jury l’a jugée à l’aise tant dans le port des modèles, leur présentation que dans sa démarche.

Pour relever les modèles présentés, les organisateurs ont fait appel à la Galerie de perles de Badra Ali Touré. Ce dernier a fourni colliers, tours de cou, boucles d’oreille et autres accessoires, complétant du coup la panoplie des top modèles.

L’objectif recherché par l’agence Fatma est de contribuer à revaloriser les supports traditionnels de notre pays, mais aussi de relancer la création vestimentaire et aider à la promotion de l’emploi.

Entre les défilés des modèles des différents concurrents, l’animation était assurée par trois artistes talentueux : Sadio Sidibé, Baba Salah et Djénéba Seck. Des prestations appréciées par le public au premier rang duquel Mme Maïga Sina Demba, le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, marraine de la soirée.

Elle a encouragé la promotrice de l’événement Mimi Pedro pour sa belle initiative. Ancien chef du cabinet du ministère de l’Artisanat et du Tourisme, le ministre est au fait des difficultés inhérentes au domaine de la mode, un secteur qui requiert, a-t-elle rappelé, beaucoup de créativité et d’abnégation. Ancien mannequin de l’agence DS, Mimi Pedro Kouyaté a parfaitement mesuré les aléas de ce métier, avant de s’y engager. Elle mérite à ce titre d’être félicitée et encouragée.

Avant les éloges du ministre, le public avait assisté au défilé des modèles crées par Mimi elle même, la Française Chantal Guilloton et l’Ivoirien Pathé’O.
Rendez-vous a été pris, l’an prochain, pour la cinquième édition que la promotrice espère encore mieux organisée et plus riche.

Y. DOUMBIA

29 Juillet 2008