Partager

La 4e édition de streetball ou l’édition des innovations a démarré hier. Jusqu’au 26 novembre 2016, les quartiers de Bamako s’affronteront au Palais de la culture avec, à coté, le concours de 3 points, des prestations d’artistes, du break-dance et de l’animation.

streetball-bien.jpg
La 4e édition de streetball, un événement organisé par World label entertainment en partenariat avec Orange/Mali, PSI et PMU-Mali, a débuté hier sur le terrain de basket-ball du Palais de la culture Amadou Hampaté Bah.
Après le succès des éditions précédentes où plus de 60 000 personnes étaient réunies durant l’événement, rassemblant ainsi un large public autour du sport urbain et de la culture, cette 4e édition, a pour ambition de révéler au grand public une fois de plus de nouveaux talents. Elle enregistrera beaucoup d’innovations selon les responsables de World label, Boubacar Fodé Keita et Hady Hanne.

« Cette année nous commençons avec des animations encore plus fortes, un team magnifique, une ouverture du tournoi vers les équipes féminines et avec des équipes encore plus lourdement armées que l’année dernière, Streetball a franchi un nouveau cap. En plus de cela, Kati, Torokoro, Niamana et d’autres quartiers sont entrés en lice », a dit M. Keita.

Et d’ajouter que le vainqueur de cette année empochera la somme d’un million de F CFA et participera au championnat du monde (Tournoi Quai54 à Paris) l’année prochaine. Le deuxième aura 500 000 F CFA contre 250 000 F CFA pour le 3e. L’équipe fair-play, les meilleurs marqueurs, joueurs et trois pointeurs auront chacun 100 000 F CFA.
Comme lors des éditions précédentes, le show est à nouveau orchestré par Yoro et Michou, les pompom girls, les artistes et plusieurs personnalités seront présentes lors des rencontres.
Il s’agit de Hamane Niang, président de Fiba-Afrique et vice-président Fiba-monde, Racine S. Thiam, directeur de la Cellule de communication de la présidence, Salif Keïta d’Orange-Mali, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo et plusieurs autres de ses collègues du gouvernement.

Sory I. Konaté
16 Octobre 2016
©AFRIBONE