Partager

Inspirés des Jeux Olympiques, les jeux olympiques spéciaux (Special Olympics en anglais) s’adressent aux déficients intellectuels âgés de 8 ans et plus. Ces jeux sont désormais praticables dans notre pays, grâce à l’ancienne basketteuse internationale et capitaine de l’équipe de basket ball féminine du Mali, Amchétou Maïga.

L’existence de ces jeux a été rendue publique au cours d’une conférence de presse dimanche dernier au siège du Comité national olympique du Mali. Cette rencontre avec les journalistes était animée par la Présidente de Special Olympics, Amchétou Maïga, avec à ses côtés la Marraine de ces jeux, la Première Dame, Mme Kéita Aminata Maïga, Présidente de l’académie olympique du Mali et le Dr Touré, spécialiste des déficiences intellectuelles.
Amchétou Maïga a présenté SO comme des jeux qui s’adressent aux handicapés mentaux, une frange particulièrement fragile de la société, dont la prise en charge pose d’énormes problèmes dans notre pays du fait de l’absence de structures adéquates.

«SO permet, par la pratique du sport, d’éveiller la conscience de nos compatriotes sur la nécessité d’apporter une aide à nos frères souffrants de ce problème, afin de permettre leur intégration dans la société. SO contribue à la libération de tout le potentiel de la personne souffrant d’handicap mental, afin de lui apporter un épanouissement physique, mental et social», a-t-elle déclaré.
Avant d’ajouter que, pour réaliser ses objectifs, son organisation procédera à des entraînements réguliers dans les différentes disciplines sportives, avec des entraîneurs spéciaux, dans le but d’organiser des compétitions nationales. Elle a aussi indiqué que l’objectif principal visé était la participation à la Coupe du monde 2015, qui se tiendra en Californie, aux USA et dont la Commission d’organisation est dirigée par le Président Barack Obama.

«Il ne s’agit pas de malade mentaux, mais de déficients intellectuel», a précisé le Dr Touré. En effet, SO est à distinguer des Jeux paralympiques, destinés uniquement aux athlètes handicapés physiques ou visuels, sélectionnés pour participer aux épreuves.
Il faut rappeler que les Jeux Olympiques Spéciaux ont été crées par Eunice Kennedy Shriver, sœur de l’ancien Président américain John Fitzgerald Kennedy. En juin 1962, elle organisa un camp sportif pour une trentaine d’handicapés mentaux dans sa maison dans le Maryland.
Les années suivantes, d’autres «Camps Shriver» vont suivre. En juillet 1968, les premiers Jeux Olympiques Spéciaux se sont tenus à Chicago. Près de 1 000 athlètes, en provenance du Canada et des USA, prendront part à des épreuves de natation, d’athlétisme et de hockey en salle. En 1988, le Comité International Olympique reconnaît les Jeux Olympiques Spéciaux.

Youssouf Diallo

22 Septembre du 23 Janvier 2014