Partager

jpg_3011_5-2.jpg
Les joueurs de Stephen Keshi se sont qualifiés hier en battant 3-2 les Étalons du Burkina Faso lors de la dernière journée des matches de poule. Une victoire d’autant plus significative que la sélection nationale a évolué à dix contre onze pendant plus d’une mi-temps, suite à l’expulsion du keeper Cheick Oumar Bathily qui s’est rendu justice lui-même en donnant un coup de poing sur la nuque de l’arrière latéral du Faso, Aly Zoungrana.
On ne sait pas quelle mouche a piqué le gardien malien qui avait effectué une sortie impeccable avant de se saisir tranquillement du ballon.

Mais au moment de se dégager, Bathily assena un petit coup sur la nuque du défenseur burkinabé qui s’écroula dans la surface comme s’il venait d’être atteint par un foudre. Conséquence : le référé central sénégalais, Ousseynou Kassé exhiba le carton rouge à Bathily avant d’indiquer le point de penalty comme le prévoit le règlement (42è). Mamadou Thiombiano exécute la sentence et remet les pendules à l’heure pour les Étalons qui avaient encaissé un but à la 28è mn, oeuvre de Karim Sogoba.

La nouvelle recrue du Djoliba reprenait ainsi de près un boulet de canon du défenseur central, Aboubacar Magassa mal maîtrisé par le gardien du Faso, Amadou Seré. Au retour des vestiaires, Souleymane Dembélé redonna l’avantage aux Aigles « B » d’un coup franc maître dont il a le secret (55è), mais à la 87è, le nouvel entrant Georges Bonou permet une fois aux Étalons de revenir au score et de relancer le match de plus belle. Mais fort heureusement, il y avait encore ce pied magique de Souleymane Dembélé pour décanter la situation pour les Aigles « B« .

Sur un coup franc bien travaillé et qui prenait la direction de la lucarne d’Amadou Seré, l’arrière latéral malien oblige un défenseur adverse à extraire le cuir de la main. Sans hésiter, le référé central Ousseynou Kassé indique le point de penalty dans un stade Modibo Keïta en ébullition. Sékou Camara « Mc Carthy » qui venait d’être intégré par le coach Stephen Keshi transforme la sentence et trace la voie du succès pour les Aigles « B« . Trois victoires en autant de matches, la sélection nationale termine ainsi à la première place du groupe A synonyme de qualification pour la finale.

Lassana Fané et ses coéquipiers qui pouvaient se contenter d’un match nul pour se qualifier, ont donc mis un point d’honneur à terminer la phase de poule et seront présents dimanche pour le bouquet final. Contre qui ? On le saura aujourd’hui à l’issue du match Sénégal-Côte d’Ivoire qui promet une belle empoignade entre les deux prétendants à l’autre ticket.


Jeudi 6 novembre au stade Modibo Keïta

Burkina Faso-Mali : 2-3

Arbitrage de Ousseynou Kassé (Sénégal) assisté de Moussa Diakhaté (Sénégal) et Abdou Salam Mani (Niger)

Burkina Faso : Amadou Séré (cap), Mamadou Koné, Zoungrana Aly, Thiombono Mamadou, Kafando Martin, Koné N. Bah, Oumar Sidibé, Lingani Jean Noël, Isola Wasiyou (Georges Bonou), Nebie Oumarou (Aboubacar Ouattara), Dramane Nikiena (Moussa Traoré), Yaméogo Simplice François.
Entraîneur : Brama Traoré


Mali :
Cheick Oumar Bathily, Issa Traoré, Aboubacar Magassa, Souleymane Dembelé, Kassim Doumbia, Lamine Diawara, Aboubacar Tambadou (cap), Cheick F.M. Diarra, Yahaya Coulibaly (Sékou Camara), Bréhima Traoré (Ibrahim Bosso Mounkoro) et Karim Sogoba (Lassana Fané).
Entraîneur : Stephen Keshi.

S. B. TOUNKARA

07 Novembre 2008