Partager

Cette cérémonie, à laquelle étaient également présents des invités de marque -tels que le président de la Fédération Malienne de Tennis (FMT), M. Mohamed Traoré- était organisée à l’intention des judokas maliens qui avaient participé, le mois dernier, au tournoi des Jeux éliminatoires des Jeux Olympiques de Pékin 2008, à l’Ile Maurice.

Rappelons que l’équipe malienne était dirigée par un entraîneur cubain en la personne de Maître Yadiel Pardo Garçia. Ce dernier était accompagné du directeur technique national, Maître Boubou Sidibé.

En effet, lors des éliminatoires qui se sont disputées à l’Ile Maurice le mois dernier, en vue de la qualification aux Jeux Olympiques de Pékin 2008 prévus en Août prochain, le Mali était représenté par 7 combattants en Judo.

Il s’agit de Bourama Mariko, Souleymane Ongoïba, Bagnamé Sylla, Seydou Traoré, Adama Keïta, Lassina Kanté et Aïssata Sow. Au finish, le Mali s’en est tiré avec deux médailles de Bronze gagnés par Adama Keïta, dans la catégorie des moins 73 kgs, et Lassina Kanté, dans la catégorie des plus 100 kgs.

Ces résultats obtenus sont d’autant plus encourageants que, depuis quelques années, le Judo malien vivait une situation assez difficile. Mais face à la volonté des responsables actuels du Bureau fédéral actuel, bien des performances ont pu être atteintes. Il est vrai aussi que lesdits responsables ont été soutenus par les autorités politiques et sportives du pays. Il s’agit notamment du département des Sports et du Comité National Olympique et Sportif du Mali.

Au cours de cette cérémonie de réception pleine de signification, deux allocutions ont été prononcées. Ainsi, pour le président d’honneur, M. Habib Sissoko, le succès enregistré par les Judokas, à l’Ile Maurice, intervient dans un contexte difficile. Selon lui, cela prouve qu’avec un peu d’encouragement et de motivation, le Judo malien peut réoccuper sa place d’antan.

C’est une manière, pour moi, de vous inciter au travail, et pour plus de succès. En tant qu’ancien Judoka, je sais ce que c’est que la motivation. Je suis conscient des difficultés actuelles, mais vu les résultats, je ne peux à aucun moment douter de votre capacité à relever les défis futurs”, a-t-il déclaré.

Rappelons que c’est au mois de Février 2006 que l’actuel bureau, dirigé par M. Amadou Traoré, a été mis en place, à la faveur d’une assemblée générale extraordinaire. Depuis lors, les responsables se sont attelés à la reconstruction du Judo longtemps resté à la dérive.

Ces résultats obtenus à l’Ile Maurice témoignent du dévouement, du dynamisme, et surtout de la créativité de ses responsables. D’ailleurs, ce succès était prévisible, depuis l’organisation du Championnat national, en Décembre dernier, au Pavillon des Sports du Stade Modibo Keïta.

Tous les observateurs sportifs avaient senti l’engouement des responsables et combattants à s’investir pour l’épanouissement de la discipline. Aussi, au cours de cette cérémonie, le président d’honneur a prodigué de sages conseils aux combattants.

Il leur expliquera que seuls le respect, l’écoute et la courtoisie sont les véritables gages du succès. Il leur a surtout promis tout son soutien pour assister et aider le Judo à se développer, pour la promotion, voire le bonheur du sport malien. C’est après les conseils et exhortations que le président d’honneur a offert, à titre personnel, deux motos Jakarta flambant neuves aux deux Médaillés de Bronze de l’île Maurice : Lassina Kanté (+ 100kg) et Adama Keïta (- 73kg).

Ensuite, M. Habib Sissoko a promis d’offrir trois autres motos à deux filles judokas, ainsi qu’à l’entraîneur national, au cours d’une autre cérémonie qui sera organisée sous peu de temps.

Je vous offre ces motos pour vous permettre d’aller aux entraînements et éviter les retards. Je vous dis désormais une chose : je ne récompenserai plus des Médaillés de Bronze, mais des Médaillés d’Or. Si je l’ai fait aujourd’hui, c’est parce que c’est un début, et surtout, vu les conditions difficiles du démarrage. Vous êtes avertis, et la balle est désormais dans votre camp”, a-t-il expliqué.

Quant au président de la fédération malienne de Judo, Amadou Traoré, il s’est réjoui de cette marque de sympathie. “Ces cadeaux nous vont droit au cœur. Ce qui nous pousse désormais à se surpasser et ne plus commettre l’erreur. Aujourd’hui nous sommes convaincus que nous sommes soutenus”, a-t-il déclaré.

En s’adressant aux combattants, M. Traoré leur dira que ces récompenses ne seront pas les premières, ni les dernières. Mais pour ce qui est de cette récompense de Habib Sissoko, elle ne constitue pas une surprise dans le monde sportif. En effet, tant sur le plan matériel que financier, toutes les associations et fédérations sportives ont bénéficié des largesses de l’homme.

Rappelons que le 12 Janvier 2008, M. Habib Sissoko avait été plébiscité à la tête du Comité National Olympique et Sportif du Mali. Et ce choix fait sur sa personne avait été acclamé par l’ensemble des 19 fédérations et associations membres du Comité Olympique malien.

Par la récompense de ces judokas maliens, Habib Sissoko a voulu prouver sa fidélité à la déclaration du Président de la République, Amadou Toumani Touré, qui déclarait, lors des distinctions faites à Daba Modibo Keïta et aux filles basketteuses Seniors : “Vous êtes désormais des références et des exemples pour les jeunes et pour tous ceux qui pratiquent le sport. Vous méritez ces cadeaux. Désormais, chacun sera récompensé sur son mérite, pour pousser vos cadets à suivre le chemin.”

Habib Sissoko a enfin profité de cette cérémonie pour lancer un appel à tous les acteurs sportifs maliens, pour qu’ils se donnent la main, dans le respect mutuel et la cordialité.

Sadou BOCOUM

15 février 2008