Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  Presse
Match Mali-Togo, la grosse déception

La rencontre du dimanche 27 mars entre le Togo et le Mali, restera un mauvais souvenir pour beaucoup de maliens.

Le Mali a été battu par le Togo sur le score de 2 buts à 1.

Ainsi, après son élimination dans la course à la qualification au mondial, l’équipe nationale a dit adieu à la CAN 2006, plongeant ainsi les 45.000 spectateurs du stade, et des millions de maliens dans la consternation.

Le nouvel entraîneur des Aigles du Mali Pierre Lechantre, ancien entraîneur des Lions Indomptables du Cameroun, recruté pour huit mois par la fédération malienne de football, aura raté son départ.

Cependant, les maliens pensent que Lechantre restera en place jusqu’à la fin de son mandat, tout comme Malamine Koné, nouvel équipementier de l’équipe nationale et patron de Airness, principal artisan du recrutement de Mr Lechantre.

Mais ce qui est d’autant plus triste, et qui n’est point excusable, c’est que suite à cette déception, Bamako offrait un spectacle de désolation après ce match.

Dans le stade, c’était la folie. Quelques joueurs, tels Frédéric Oumar Kanouté, a été touché par les débris d’une chaise lancée par un supporter et a reçu quelques coups de matraque en voulant protéger un jeune supporter ; le capitaine Djilla a quant à lui, reçu un projectile sur la tête. Apparemment, les autres joueurs ont pu s’en tirer sans être touchés.

Car les " Supporters " si nous pouvons les appeler comme cela, ou plutôt les vandales, ont profité de la situation pour saccager et piller les biens des braves populations.

Sur les principales artères de la capitale, pneus, kiosques, boutiques, voitures ... ont été, qui saccagés, qui pillés, qui brûlés.

Nous pouvons citer entre autre, la mascotte de la CAN 2002 complètement détruite, l’extérieur de la patisserie Amandine, le centre Aoua Kéïta, ...

En tout cas, souhaitons que de tels actes de hooliganisme ne se reproduisent plus, car ne nous font nullement honneur.

Et l’excellente image que le Mali avait laissée dans l’opinion internationale, lors de la CAN 2002 organisée dans notre pays, vient, après le match de dimanche, de prendre un sérieux coup.

Sources : LEssor

29 Mars 2005

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés