Le Mali
Institutions
Coopération
Education
Art & Culture
Tourisme
Presse
Urbanisme
Horoscope
Météo
Formation
Editorial
Liens



 
  L’Aube
Lancement de la campagne de Hammadoun Kolado Cissé

Les atouts d’une candidature

« La nuit qui s’annonce belle se reconnaît dès le crépuscule », nous enseigne un adage de chez nous. Et le lancement de la campagne de Hammadoun Kolado Cissé pour l’élection du comité exécutif de la fédération malienne de football, effectué le jeudi 25 juin à DFA, a montré des signes évidents d’une victoire éclatante au soir du 12 juillet 2009. Ces signes ? : une méthode à l’américaine, une salle comble acquise à sa cause, le titre et la valeur des invités, le choix du maître de cérémonie et de ses associés, les témoignages éloquents de camarades et membres du comité de campagne et le contenu du discours-programme du candidat etc.

C’est à 17h précises que Hammadoun Kolado Cissé, drapé dans un ensemble de bazin vert clair, fait son entrée dans la salle de lancement situé au 3è niveau de l’immeuble DFA, l’agence de communication qui pilote les candidatures qui gagnent.

Des applaudissements nourris accueillent le candidat qui “passe en revue les troupes“jusqu’au présidium. Là, il est entouré de personnalités aussi importantes que le colonel Mady Boubou Kamissoko, coordinateur général du comité de pilotage de la candidature de HKC, Facourou Sylla, membre du comité exécutif de la FEMAFOOT, Boukary Kolon Sidibé, chef de file des Rénovateurs, Cheick Hamallah Nimaga, président de l’ASB, Béidy Ouane, ancien dirigeant du Stade malien de bamako, Banou Makadji, vice président de la ligue de football de koulikoro et Sidy Békaye Magassa, ancien arbitre international, représentants des cadres maliens membres des instances internationales du football.

Entre autres personnalités de marque présentes dans la salle, on peut citer mme Diallo M’Bodji Sène, ancienne ministre, Souleymane Magassouba, officier de sécurité de la FIFA et membre de la commission de football des jeunes de la CAF, Tidiani Médian Niambélé, ancien président de la FMF et vice président du CNOSM, Mangal Traoré, l’initiateur de la super coupe ATT, Mamadou Diarra, l’un des doyens de la presse sportive malienne, les anciens internationaux Kader Gueye, Vital Ky, Mohamed Djila.

Le maître de cérémonie n’était autre que notre confrère Djibril Traoré, le plus expérimenté des journalistes sportifs maliens en activité, membre de la commission média de la CAF depuis plusieurs années. L’homme y a mis de tout son cœur, avec des rappels et des commentaires historiques sur le candidat. La version bamanan était assurée par le duo Souleymane Sy et Abdoul Razak Minta qu’on ne présente plus.

Ces petits détails d’entrée en matière sont d’autant plus importants que chacune des personnes citées plus haut à, de près oui de loin, un rôle à jouer dans la campagne en cours pour l’élection du président de la FMF.

Le ton du lancement a été donné par la projection d’un film de 8 mn qui retrace la carrière professionnelle et sportive du candidat Hammadoun Kolado Cissé. La voix de notre confrère Papa Oumar Diop de l’ORTM, cette belle diction, a mis les ingrédients nécessaires à la compréhension de ce film qui ressort également des témoignages, la vie familiale et en société de Kola.
Après, ce fut la longue série de témoignages en salle. Mady Boubou Kamissoko, le premier intervenant, dit de Kola un symbole et le candidat idéal à la présidence de FMF. Il en veut pour preuves, les actes concrets posés par son poulain dont le mot d’ordre est le consensus. «  Tous unis derrière Hammadoun Kolado Cissé, nous pouvons mieux gérer notre football », telle est la conviction du coordinateur général du comité de campagne de HKC.
Les communicateurs traditionnels étaient de la fête. Par la voix de Cheick Oumar Soumano, ils ont appelé Kola à aller jusqu’au bout du combat et de ne pas décevoir ses partisans. « Le Mali est fier de toi, mais tu l’as mérité », a-t-il conclu.

Pour Sidi Békaye Magassa, la journée du 25 juin 2009 est un jour mémorable, à double titre. D’abord, elle consacre l’entrée officielle de Kola dans la course à la présidence de la FEMAFOOT ; ensuite, elle lui offre l’occasion de témoigner publiquement des qualités de l’homme, « reconnues jusqu’au sein des instances internationales de football, notamment la CAF ». Cela fait que si Kola vient à la fédération, « nous allons fructifier tout ce qu’il a semé au cours de ces 30 dernières années ».

« Nous, Rénovateurs, avons compris que la multiplicité des candidatures n’était pas la solution. C’est pourquoi nous avons démarché tous les candidats afin qu’on parvienne à un consensus. A défaut, nous avons choisi Kola. Rien ne pourra nous séparer. Nous sommes ensemble jusqu’à la victoire. Si nous passons, nous ferons mieux qu’en 1972. Nous invitons les autres candidats à rejoindre notre camp. Il y a de la place et des postes disponibles », a dit, grosso modo, Boukary Sidibé.

Cheick Hamallah Nimaga est allé droit au but : « Nous soutenons à 100% Hammadoun Kola Cissé. J’invite tous les dirigeants à nous rejoindre afin d’éviter les erreurs commises par nos aînés ».

« J’interviens au nom de l’ensemble des ligues de football du Mali », a introduit Banou Makadji. Le vice président de la ligue de football de Koulikoro nous enseigne qu’il y a trois écoles au Mali : celles de la disponibilité, de la générosité et de l’humilité. Toutes ces qualités se retrouvent chez Kola, « un homme dont le football malien a besoin pour décoller au soir du 12 juillet 2009 ».

Selon Facourou Sylla, un leader doit être loyal et intègre, à l’image de Hammadoun Kolado Cissé, qu’il qualifie aussi d’homme discret qui aime son pays et son football. Il a profité de l’occasion pour démentir la tenue d’une réunion du bureau fédéral, qui aurait désigné une candidature officielle de la fédération.

Béïdy Ouane a été le plus bref parmi les intervenants, avec un seul adage : « Le football est un simple jeu, mais qui ne peut être géré par n’importe qui ».

A 18h10mn, arrive le grand moment, l’intervention du candidat. Hammadoun Kolado Cissé a tout d’abord réaffirmé son vœu que notre pays participe au Mondial 2010. Pour cela, il appelle chacun des maliens « à s’impliquer du mieux qu’il peut pour que le Mali gagne, pour que le football malien prenne son envol à la dimension des ambitions que vous et nous nourrissons pour lui ».

Selon Kola, l’heure est venue d’ouvrir de nouveaux horizons pour notre football ; d’écrire de nouvelles et glorieuses pages pour ce sport à nul autre pareil.
« C’est pour être présent à ce rendez-vous de l’histoire, et en être un acteur totalement dévoué que nous acceptons humblement vos multiples sollicitations à briguer la présidence de la fédération malienne de football. Oui,…, nous sommes candidat à la présidence de la fédération malienne de football, avec pour mission déclarée de mieux gérer le football malien ». C’est en ces termes que Kola a déclaré sa candidature, convaincu qu’il est qu’avec l’engagement et l’apport de tous, « nous allons gagner, nous allons surtout gagner en toute sportivité ».
Pour ce faire, Hammadoun Kola Cissé propose son « ambition pour le football malien » pour les quatre prochaines années. Que nous vous livrons in extenso en page 5.

Sékou Tamboura

29 Juin 2009.

 

Dans la même rubrique :


© 1999-2018 - Afribone Mali SA - Tous droits réservés