Partager

Le bâtiment qui abritait la direction de l’Office malien du tourisme et de l’hôtellerie et celui de l’antenne de l’ODRS, objet du titre foncier n°2196, sis au grand marché, ont fait l’objet, des années durant, de convoitise et de spéculations. Jusqu’à un passé récent, ils n’avaient été épargnés que grâce à la ténacité et la résilience de leurs différents responsables.

Malheureusement, comme on le dit assez souvent, «à l’impossible nul n’est tenu». Les deux bâtiments appartenant, en bonne et due forme à l’Etat, viennent de tomber dans l’escarcelle d’un spéculateur foncier hors-pair : un certain Dondou N’Daou. Ce dernier est parvenu, avec la complicité de certains agents de l’ODRS, à s’attribuer ces deux bâtiments appartenant à l’Etat et a même commencé à construire sur l’espace qui a abrité, autrefois, la direction générale de l’OMATHO.

Ceux qui ont participé à cette opération sont, avant tout, les enfants d’un certain Diané. Aussi, l’actuel directeur général de l’ODRS en est pour quelque chose. Il aurait pris de l’argent avec le nommé Dondou Daou pour renoncer au local. Certains de ses agents ont participé à cette arnaque au détriment de l’Etat et de l’ODRS.

MT
La Nouvelle Libération du 24 Octobre 2019