Partager

Le lundi 5 juin, au Centre d’accueil de Niamana, la Représentante résidente de Water Aid Mali, Fatime Haïdara, en collaboration avec la Somapp, la société civile et l’APDF, a procédé à une remise de matériel d’assainissement aux refugiés du Nord. C’était devant le Représentant du Haut conseil des collectivités territoriales, Dr Traoré Mamadou Mamby et le Délégué Général de l’Association du Groupement des Eglises du Mali (AGEM), Daniel Coulibaly.

Avec 703 Communes, 49 Cercles et 8 régions qui composent le Mali, le Haut Conseil des collectivités territoriales a, par ma voix, le plaisir d’être là cet après-midi pour soutenir, avec l’aide de ses partenaires, les populations du Nord Mali refugiées à Bamako » a indiqué Dr Traoré Mamadou Mamby. Il s’est dit attristé de voir ses confrères et consœurs maliens vivre dans les conditions inconfortables. Mais aujourd’hui, grâce à un effort commun et un sursaut national, les aides affluent de partout pour soutenir ces gens là.

Il ne serait pas exagéré d’admettre que le Mali est à genoux, explique-t-il dans son intervention. Car, la perte des 2/3 du territoire national, le déplacement de dizaines de milliers de personnes dont la majorité est hors de nos frontières est la preuve que la situation nous a dépassés, a-t-il souligné. Avant d’ajouter que c’est de soutien moral, militaire, financier et matériel dont le Mali a besoin pour faire à cette crise sans précédent.

Pour le Délégué général de l’AGEM, Daniel Coulibaly, » nous faisons face à une crise humanitaire. Et dans la Bible tout comme dans le Coran, Dieu appelle à la solidarité, à la paix et à l’amour de son prochain. Les églises du Mali seront à la disposition de l’Etat pour accueillir tous les enfants de la République sans distinction religieuse « . Selon Daniel Coulibaly, » Nous saisissons cette occasion pour lancer un message de soutien à toutes les autorités religieuses de converger nos efforts afin de venir à bout de ce fléau « .

Pour la Représentante résidente de Water Aid Mali, ce don est un geste symbolique destiné à améliorer les conditions de vie des refugiés du Nord. D’après Fatime Haïdara, ces déplacés vivent dans des milieux dépourvus d’hygiène, d’une alimentation saine et d’éducation. C’est pour cela que Water Aid Mali a décidé de faire une modeste donation de matériels d’assainissement constituée de 40 pèles, 30 brouettes, 40 râteaux, 40 demi-chues, 50 brouillards, 40 poubelles plastiques, 20 cartons de grésille et divers pour une valeur de 3 millions de FCFA.

Fatme Haïdara a rappelé que Water Aid Mali est une organisation non gouvernementale britannique qui a démarré des projets-pilotes au Mali vers 2001 dans le but de développer l’accès des communautés à bas revenu à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement. Mais, exceptionnellement, Water Aid Mali intervient dans d’autres domaines en cas de crise, a-t-elle révélé.

Moulaye H. Haidara

L’Indépendant du 6 juin 2012