Partager

Les organisations et partis politiques qui ont décidé de soutenir ATT en 2007 sont nombreux aujourd’hui. Parmi eux on compte près des trois quarts des partis politiques de la place. Cette tendance va de plus en plus vers le renforcement de sa position dans la perspective prochaine des élections générales.

En cette période préélectorale, les partis politiques travaillent à développer des synergies positives en étroite collaboration avec le Mouvement Citoyen, en particulier. Déjà nombre de partis se font entendre car ayant peur du vide.
D’autres, par contre, n’ayant pas réussi à émerger, demeurent à la conquête des postes, et de ce fait, entreprennent des démarches auprès des militants des partis et souvent en déboursant leurs propres sous.

Rappelons que les alliés fidèles d’ATT sont entre autres: le Mouvement Citoyen, le PCR issu du Mouvement, l’ACC . Ainsi, depuis quelques mois, on assiste à l’entrée en scène d’autres partis pouvant donner plus de chances au président de par leur implantation à travers le pays.

Le soutien de l’ADEMA, s’il se réalise aura un apport significatif dans la réélection d’ATT. Cependant, pour l’heure, tout ne semble pas clair dans le jeu au sein de ce parti. Car, il y a toujours la détermination chez certains responsables de ce parti à se démarquer de la candidature d’ATT. Par ailleurs, certaines sources font croire que le RPM entend présenter un candidat à la présidentielle de 2007.

IBK et les siens seraient dans la logique de la formation d’un nouveau regroupement politique comme en 2002. C’est d’ailleurs dans ce cadre que le RPM n’a pas présenté de candidat en Commune V au compte des législatives partielles qui se dérouleront le 26 mars prochain. Ainsi, le parti des Tisserands soutiendra-t-il la candidature de l’URD qui, au retour, pourrait se révéler un allié de taille pour les compétitions électorales à venir?

Dans tous les cas, la position des uns et des autres s’éclaircira au fur et à mesure qu’on se rapprochera des élections générales de 2007.

Salifou BANGALI

1er mars 2006.