Partager

Dans le cadre de la finalisation de l’opération Sanuya qui avait été engagée à la suite de la mutinerie du 30 septembre pour normaliser la situation à la garnison de Kati, le colonel Soumaïla Prosper Traoré, le commandant de zone de la 3e région militaire de Kati, a été remplacé hier jeudi par le colonel Harouna Samaké. Soumeylou B. Maïga, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a déclaré qu’une nouvelle page était tournée dans la vie de la garnison.

La cérémonie de passation de service a eu lieu à Kati sous la présidence de Soumeylou Boubeye Maïga, ministre de la Défense et des Anciens combattants qui a indiqué que tous les éléments appelés à témoigner sur la mutinerie du 30 septembre à Kati et qui ne se présenteront d’ici la fin de la semaine seront considérés comme des déserteurs.

Sur la mutinerie du 30 septembre, le ministre a dit que les services d’investigation ont eu à faire des investigations qui s’imposaient. A ses dires, à la suite des investigations, les dossiers qui méritaient d’être transmis ont été transmis aux autorités judiciaires. Il a fait savoir que lors des événements, quatre corps ont été découverts.

Le ministre a informé que le parquet de la Commune III a ouvert une procédure judiciaire. « Ça ne relève plus de nous. Nous avons terminé avec nos taches qui consistaient à trouver des éléments de preuve que nous avons pu rassembler pour que la justice suive son cours normal et que les victimes puissent avoir des réparations. Tous ceux qui ont été coupables de crimes vont être punis conformément à la loi « , a dit le ministre. Et d’ajouter que personne ne sera au-dessus de la loi.

A l’en croire, la situation est totalement prise en main par le commandement depuis l’engagement de l’opération Sanuya. Pour le ministre, le rôle de l’Etat dans ces genres de situations est d’avoir une action impartiale, de faire en sorte que la loi et le règlement soient respectés par tous. Kati, la 3e région militaire a changé de commandement jeudi. Le commandant sortant, le colonel Soumaila Prosper Traoré a passé le témoin au colonel Harouna Samaké, le commandant rentrant.

C’était en présence du ministre de la Défense et des Anciens combattants Soumeylou Maiga et le chef d’Etat major général des armées. Selon Soumeylou Boubèye Maiga, ce changement parachève l’opération Sanuya qui avait été engagée, il y a quelques semaines dont l’objectif était de ramener la situation de la garnison de Kati en situation normale.

Le ministre de la Défense a rassuré que le nouveau commandant a la confiance de toutes les autorités politiques et militaires. En même temps, il a félicité le commandant sortant qui, selon lui, a eu à exercer son commandement dans une situation extrêmement complexe et difficile. Pour Soumeylou « c’est une page nouvelle qui tourne au niveau de la garnison de Kati ».

Sidiki Doumbia

27 Octobre 2013