Partager

Après s’y être déjà rendu à la veille du 1er tour de la présidentielle, Soumeylou Boubèye Maïga est revenu dans le Mandé après le second tour, pour remercier les populations de la localité de leur soutien massif. Mais aussi et surtout pour parachever l’œuvre de séduction entamée et consolider les acquis de son parti, dans la perspective des joutes à venir.

«Chez nous, lorsque quelqu’un nous montre qu’il aime notre enfant, cette personne devient si importante et si honorable à nos yeux que nous finissons par la chérir plus que l’enfant lui-même», paroles d’un sage de Kangaba en guise de témoignage de la considération et de l’affection portées à l’hôte du jour, tenue dans le vestibule, lieu qui n’a pas pour habitude de recevoir n’importe qui, et en présence de témoins, dont les maîtres de la parole, qui font de l’étranger d’hier, le fils du terroir désormais.
Ces honneur et reconnaissance, Soumeylou Boubèye les doit à l’acte qu’il a posé et qui reste gravé dans la mémoire des Mandéka, le fait d’avoir renoncé à la conquête de Koulouba pour se rallier à la cause d’Ibrahim Boubacar Keïta, bien avant le 1er tour du scrutin. Acte que les uns et les autres n’ont eu de cesse de rappeler et de magnifier lors de cette seconde visite à Kangaba, le 26 août 2013 dernier.

En effet, après les hommages aux notabilités et les bénédictions et assurances reçues en retour, le Président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali – Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP) et sa délégation, forte d’une quarantaine de personnes, ont rencontré les responsables locaux, les militants, alliés et sympathisants de la benjamine des formations politiques du Mali.
Dans une salle bondée du Centre de Formation Amadou Samba Bathily de Kangaba, ce sont les griots qui ont ouvert le bal, affirmant que Soumeylou Boubèye Maïga a conquis leurs cœurs et forcé leur estime. Comme les notables, ils ont insisté sur leur attachement au principe de la responsabilité historique, à travers le respect de la parole donnée et des engagements pour un Mali meilleur.

Le Coordinateur local d’ASMA-CFP, Modibo Sanogo, a eu du mal à contenir l’ardente envie de chacun de s’adresser au visiteur en abondant dans le même sens. C’’est le parti dont celui-ci est le fondateur qui en tirera tous les dividendes. Déjà, au lendemain de sa création, plusieurs Conseillers communaux du Mandé avaient adhéré à sa cause. Leurs noms seront rappelés à l’assistance. Parmi eux, le Maire de la commune-mère, Mamourou Keïta, présent ce jour aux côtés de SBM. Il prendra la parole pour expliquer son engagement sans retenue, son adhésion sans calcul et appellera les indécis à les rejoindre, à l’image de la Coalition des Associations Unies pour la Stabilisation et l’Emergence du Mali (CAUSE-MALI) de Djiguiba Sanogo, qui a fusionné avec ASMA il y a quelques jours.

Dans sa quête de notoriété et d’expansion, et en prélude aux prochaines échéances électorales, l’ASMA-CFP peut désormais compter sur le cercle de Kangaba, à condition de demeurer fidèle au pacte: cheminer ensemble et toujours avec l’enfant prodige du Mandé. Les Conseillers Communaux ayant rejoint ASMA-CFP sont: Tidjane Keïta, Maire de la commune de Benkadi, Marin Kanté, 1er Vice-président du Conseil de Cercle, Mamady Massamon Keïta, Kagnoko Djigui Traoré, Mamadou N Traoré, Karim Coulibaly, Maramadougou Z Kamissoko et Kamory Keïta.

M. G. Touré

22 Septembre du 2 Septembre 2013