Partager

C’est le samedi 25 novembre que s’est tenu, comme prévu, le meeting de l’Association des Amis de Soumeïlou Boubèye Maïga (ASMA) au Centre International de Conférences. Rarement à Bamako on a vu, depuis la fin des élections générales de 2002, un meeting d’une telle envergure. Au regard de la participation massive des militants de l’ASMA à cette rencontre, on peut déjà comprendre que le président d’honneur de l’ASMA ne s’est pas levé un beau matin pour accomplir un tel projet dont le niveau de la participation témoigne d’un succès incontesté.

LA PARTICIPATION

Annoncé il y a un bon moment, ce meeting, première sortie d’envergure des militants de l’ASMA, a été sérieusement préparé, en raison de plusieurs facteurs. En effet, y ont pris part les militants de toutes les régions du pays et du District, ceux de plusieurs pays africains et d’Europe. En plus, les militants venus de divers horizons étaient répartis entre trois salles : la grande salle du Centre International de Conférences à l’étage, la salle de banquet Fanta Damba et une autre salle en bas. Elles rejetaient toutes du monde. Ainsi, en raison de l’arrivée des militants de l’intérieur et de l’extérieur du pays, la mobilisation ne devrait pas échouer.

Dans chacune des salles, il y avait un écran géant pour permettre d’établir le contact entre les différents participants. D’ores et déjà, on peut dire qu’il s’agissait d’un grand meeting de démonstration de force. L’organisation d’une activité de cette envergure nécessite la mobilisation d’importantes ressources financières. A cette rencontre, ont pris part les représentants de plusieurs partis politiques dont l’Adéma, Ousmane Sy, le RND, Me Abdoulaye Garba Tapo, de l’US-RDA Seydou Badian Kouyaté et Mamadou Traoré dit Prof.

DE NOMBREUSES INTERVENTIONS

Aussi, plusieurs interventions y ont été faites par les représentants des délégations régionales, mais aussi par le porte-parole des Maliens de la diaspora M. Kané. D’entrée de jeu, le représentant de la Coordination du District a souhaité la bienvenue aux différentes délégations. C’est à 10 heures 3O minutes que le président d’honneur de l’ASMA Soumeïlou Boubèye Maïga a fait une entrée -fracassante dans la salle. Quelle ne fut l’émotion pour l’organisateur en chef du meeting et l’émerveillement de l’assistance. Le ton venait ainsi d’être donné dans la salle où il était affiché des banderoles sur lesquelles on pouvait lire la bienvenue de l’ASMA: “ASMA- convergence 2007-Agissons ensemble pour construire le Mali de demain.”

M. SAMAKE DE LA COORDINATION DU DISTRICT

Il a souhaité la bienvenue à toutes et à tous au nom de la Coordination du District et salué leur engagement à construire le Mali de demain. Selon M. Samaké, cette ambition se résume en des efforts pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations. Il a expliqué que ce grand rassemblement est hautement significatif, avant de remercier tous ceux qui ont rendu possible sa réussite. De là, M. Samaké a annoncé la participation au meeting des différentes délégations venues de toutes les régions du Mali et du District de Bamako, ainsi que de l’étranger: Sénégal, Burkina Faso, Libéria, Togo, Guinée Bissau, France.

LE DISCOURS INTRODUCTIF DU MEETING

Il a été prononcé par M. Tienan Coulibaly qui a dit ceci: ”Quand le comité d’organisation m’a dit que je devais intervenir, je ne me suis pas posé trop de questions” . Il a attiré l’attention sur la mobilisation, mais aussi et surtout sur les ambitions de l’ASMA, de ses membres . C’est ainsi que M. Coulibaly a mis l’accent sur certaines vertus de toute société et particulièrement de la société démocratique, à savoir: la liberté, la solidarité et l’unité vertus que l’ASMA prône. Il a ensuite précisé que leur combat est orienté contre l’injustice et la pauvreté.

M. Coulibaly a ajouté que cela fait quelques années qu’ils ont créé cette association autour d’un homme en qui ils ont confiance et qu’ils poursuivront leurs efforts dans le sens de la préservation des valeurs démocratiques comme le respect de l’autre et de la différence.
C’est ainsi qu’il dira que c’est cette différence qu’ils doivent utiliser pour “se débarrasser de la petite peste des partis”. Pour M. Tienan Coulibaly, il s’agit de lutter contre l’autocensure, la disparition des débats d’idées, l’absence de conviction politique. Il a aussi parlé de la trahison et de l’égocentrisme des acteurs politiques de la première heure.

Après ce requisitoire, M. Coulibaly a dit ceci:” Nous devons changer, nous vous demandons de vous joindre à nous pour changer.” Il a déclaré que les leaders politiques sont dans la course pour les postes de ministres, d’Ambassadeurs et qu’ils soutiennent tous ATT. Pour lui, ATTCRATIE n’est qu’une réaction à l’échec de certains acteurs politiques par rapport à leurs ambitions. Et d’ajouter qu’ils sont en rupture avec ces gens là.

LES INTERVENTIONS DES DIFFERENTES DELEGATIONS

Le meeting a été particulièrement animé par les interventions des porte-parole des délégations. Ainsi, de nombreuses critiques ont été formulées à l’encontre des acteurs politiques qui ont affirmé qu’ils soutiennent ATT, sa candidature à l’élection présidentielle de 2007. Aussi, tous ceux qui se sont relayés au microphone ont réitéré leur engagement aux côtés du président d’honneur de l’ASMA.

Au cours de la rencontre, les militants n’ont pas tari d’éloges à son endroit. En effet, l’accent a été mis sur les efforts que Soumeïlou Boubèye Maïga a déployés dans le cadre de la scolarisation et de l‘appui aux enfants des plus démunis. Ils ont précisé qu’ils le suivront dans toutes les oeuvres qu’il entreprendra pour changer la situation, les conditions de vie des populations.

A ce sujet d’ailleurs, il y a eu plusieurs interventions sur le coût élevé des produits de première nécessité comme le riz qui a atteint pour la première fois 400 francs cfa au Mali le kilogramme et le mil entre 300 et 350 francs cfa. Aussi, il a été procédé à la projection d’un film sur le parcours de Soumeïlou Boubèye Maïga: de la veille de l’ouverture démocratique jusqu’à sa participation à la gestion des affaires publiques.

LES MOTS DE SOUMEILOU BOUBEYE MAIGA

Les derniers mots sont revenus au président d’honneur de l’Association des Amis de Soumeïlou Boubèye Maïga (ASMA). Il a salué et rémercié toutes celles et tous ceux qui ont abandonné leurs occupations pour assister à ce meeting. En s’adressant aux militants de l’ASMA, il a dit ceci: ”Merci pour vous, parce que vous êtes venus pour votre affaire.” Par la suite, le président d’honneur de l’ASMA ajouté: ”On lutte contre la pauvreté, mais il y a toujours davantage de pauvres.”

En parlant de la politique, Soumeïlou Boubèye Maïga a expliqué qu’on vient dans la politique avec son caractère, ses habitudes. Aussi, Soumeïlou Boubèye Maïga a dit: ”On m’a dit d’aller à l’élection de 2007; je pouvais m’asseoir chez moi, à la maison pour le faire. Mais il vaut mieux le faire avec vous. Si vous aider quelqu’un dans son affaire, quand il réussit, il vous abandonne.

Malgré cette mobilisation, a averti Soumeïlou Boubèye Maïga: “Certains continueront à dire que nous sommes seuls; mais il y a beaucoup de gens qui aimeraient être aussi seuls que nous sommes aujourd’hui.” Pour lui, il s’agit de rompre avec le désengagement, l’opportunisme, la surenchère, la flagornerie, des pratiques qu’on voit encore malheureusement dans un pays où il y a eu beaucoup de morts d’hommes lors des événements qui ont conduit à l’ouverture démocratique, a-t-il regretté.

Par ailleurs, Soumeïlou Boubèye Maïga a annoncé l’organisation entre janvier et fin décembre d’ateliers sur des thèmes variés. Dans ce sens, il a mis l’accent sur: la situation des Maliens de l’Extérieur celle de la femme, les problèmes relatifs à l’approvisionnement des localités en eau potable entre autres. C’est sur la base de ces études qu’ils élaboreront des propositions pour le Mali. Ainsi a-t-il lancé: ”Quels diagnostiques, quelles solutions, c’est cela l’enjeu pour le Mali”, a-t-il souligné.

Le président d’honneur de l’ASMA a aussi déploré la situation politique ctuelle en ces termes: ”Les gens sont offusqués par toute expression différente. On peut être différent, mais se compléter et travailler pour le Mali.” Aussi, a-t-il précisé qu’en démocratie, on départage ceux qui sont différents. Soumeïlou Boubèye Maïga a par ailleurs averti en ces termes:”Chaque ethnie est porteuse d’une partie des autres ethnies, d’une partie du Mali”. C’est ainsi qu’il a demandé à ce qu’on fasse attention à la tendance à caporaliser la vie politique, avant de préciser que l’injure, l’anathème, l’invective sont l’arme des faibles.

Dans ce sens, il dira qu’ils iront nuque raide sur leurs convictions, avant de lancer ces mots:” Nous ne craignons rien, nous devons rester ferme et sensible”. Soumeïlou Boubèye Maïga a demandé aux militants de l’ASMA de conserver leur serénité, étant donné qu’une élection n’est jamais gagnée d’avance.

Il s’est enfin dit tout à fait disponible et prêt grace à l’engagement et à la détermination des membres de l’ASMA.

Moussa SOW

27 novembre 2006.