Partager

Candidat malheureux à la présidentielle du 26 juillet et 11 août 2012, Soumaïla Cissé préparait une vaste offensive politico-médiatique pour s’imposer comme le leader incontesté de l’opposition pour en faire un instrument efficace de conquête du pouvoir le moment venu.

Au plan politique, cette offensive consistera à élargir la base et renforcer les rangs du FDR qui marquera à la culotte le gouvernement et le président IBK, exploitera leur moindre faille, apparaissant ainsi comme une alternative crédible aux yeux de nos concitoyens.

Au plan médiatique, l’ex-ministre des Finances du Mali et ex-Président de la commission de l’UEMOA projetterait de s’appuyer sur la presse pour être le plus proche possible des Maliens et mettre en difficulté le pouvoir chaque fois qu’il prêtera le flanc.

Dans cet esprit, il n’est pas exclu qu’il crée ses propres organes de presse, notamment une télévision.

Soumaïla Cissé est candidat aux législatives du 24 novembre dans sa circonscription natale de Niafunké.

Kassoum THERA

L’Indépendant du 21 Novembre 2013