Partager

Après avoir rassuré les populations de Tominian, San et Kimparana sur sa vision pour le Mali le lundi dernier, le candidat Soumaïla Cissé s’est rendu avec sa délégation, le mardi 9 juillet à Yorosso, Koutiala et Bla. Devant des milliers de potentiels électeurs de ces localités, l’ancien président de la Commission de l’UEMOA et surtout l’ancien Directeur général de la CMDT s’est engagé à donner une nouvelle vie à la filière cotonnière du Mali. « Je connais le coton et tous les problèmes liés à la filière. Je vous assure que je me suis battu des années durant aux côtés des paysans et je suis prêt à le faire encore pour créer un mieux-être chez nos pères, nos jeunes et nos femmes…»

Yorosso. Mardi 9 juillet. Esplanade de la salle de spectacle. Onze heures. Une foule de militants et de sympathisants venus de tous les coins de la commune et ses environs sont en liesse. La pluie de l’avant-veille a fait que plusieurs familles ont pris le chemin des champs. Toutefois, il y a du folklore à gogo pour accueillir le candidat de l’URD et des partis alliés. La délégation venait de Koutiala : Soumaïla Cissé et son épouse, les députés Mahamadou Gassama, Dr Beffon Cissé, Mme Michèle Montcourt, Moussa Sangaré, Issa Bassy Coulibaly et d’autres cadres s’activent pour que les choses se passent au mieux.

Accueillis à 10 h 30 au carrefour de Koury, » Soumi Champion « et sa délégation ont salué les militants sous les ordres du député de la localité Opéréh Makounou en présence de plusieurs maires des communes rurales de la zone. Cap enfin sur Yorosso où l’enfant de Niafunké sera accueilli dans la ferveur populaire. Les chasseurs s’ingénient à tirer en l’air pour célébrer l’événement.

Après l’exécution de l’hymne de l’URD, » Au firmament du ciel politique… « , c’est la phase des discours. C’est le maire URD Abdoulaye Goïta qui a ouvert le bal par ses mots de bienvenue complétés par la géographie du cercle puis ce fut les doléances des populations de Yorosso : besoin d’usine, réduction du coût de l’électricité, besoin en infrastructures sportives, routières, centres de santé et écoles et en personnel enseignant.

Il sera complété par le secrétaire général de l’URD ici, Moctar Goïta. D’autres intervenants poursuivront cette série de speech pour promettre au candidat qu’il sera élu dès le premier tour de la présidentielle du 28 juillet. Pour les uns, Soumaïla Cissé est la solution ; pour d’autres » le navire battant pavillon URD et ayant comme commandant de bord Soumaïla Cissé arrivera inch Allah à bon port « .

Prenant la parole après que le député Gassama ait harangué la foule en l’appelant à aller retirer leurs cartes NINA pour pouvoir voter, le candidat Soumaïla Cissé s’est voulu rassurant. » C’est surtout pour apporter une solution à la question de l’emploi des jeunes et offrir des opportunités aux femmes que je suis candidat « , a-t-il déclaré. La filière coton, c’est, a-t-il ajouté, une partie de ma vie. Il a expliqué les vicissitudes de la CMDT avec les pressions du FMI et de la Banque mondiale pour la fermeture des usines, comment il a pu gérer ce dossier pour le mieux-être des populations avant d’assurer qu’il a aujourd’hui la volonté de créer des milliers d’emplois et d’apporter des solutions aux nombreuses préoccupations des populations de Yorosso.

Koutiala : Imprimer une nouvelle marque à la filière cotonnière

Dans l’après-midi, la délégation est revenue à Koutiala où elle a pris ses quartiers, tenu un grand meeting devant des milliers de Koutialais sur le » Terrainbleni « (terrain des martyrs). Même séquence : exécution de l’hymne, une minute de silence, discours et prestations folkloriques.

Les principaux intervenants ont pour noms Mme Ouattara Mariam Sanogo, la Secrétaire générale de l’URD-Koutiala, Abdramane Konaté des jeunes du parti de la poignée de mains, Yacouba Daou du PDES, au nom des partis alliés et la jeune élève Tadou Diarra, qui s’est remarquablement évertuée à définir « SOUMILA CISSE « comme si c’était un acronyme.

Tous ces intervenants ont mis l’accent sur les qualités de l’ancien ministre. » Les actions menées par Soumaïla Cissé en matière d’hydraulique, de lutte contre la pauvreté sont connues de nous tous. Soumi est un homme ! je le dis sincèrement Soumi est un homme avec un humanisme débordant, un homme sensible aux préoccupations des autres. Il est aujourd’hui la solution pour le Mali « , a souligné Mme Ouattara.

Le candidat dira que Koutiala est une grande ville. La capitale du coton mérite que son sort soit revu, qu’il y ait un nouvel espoir, une nouvelle vie glorieuse des années phares de la CMDT. Il a rappelé brièvement comment il a pu gérer des crises dans l’exploitation des usines du géant cotonnier malien. » Croyez-moi, mes chers amis, je m’engage à créer toutes les conditions du nouveau décollage de la filière de l’or blanc. J’en ai les ressources. Je sais comment m’y prendre si vous me faites confiance « , a-t-il déclaré. Il a abordé les questions du sous-emploi qui pousse les jeunes à aller à l’extérieur alors que le Mali a des opportunités à leur offrir.

Bla : Meeting aux environs de 20 h 30 au Rond point

Les populations de Bla attendaient depuis 13 heures. La délégation de Soumaïla a pris du temps pour les salutations des notabilités de Yorosso puis de Koutiala, mais aussi le petit arrêt-meeting de M’Pessoba. Tout cela n’a pas émoussé les ardeurs des populations de Bla qui tenaient à témoigner à Soumaïla Cissé leur reconnaissance pour les actions menées à la tête de la CMDT. Les doléances relatives à un stade de football, l’électrification, l’emploi des jeunes sont apparemment tombées dans des oreilles attentives.

M. Cissé de s’engager à déposer la candidature du Mali pour l’organisation d’une nouvelle CAN, de nouvelles usines à créer, le seuil de Talo à dynamiser, les structures de microfinance à promouvoir, l’électrification à mettre en marche, des milliers d’emplois à offrir aux jeunes ont été les engagements forts du porte-drapeau de l’Urd à la présidentielle du 28 juillet.

Il faut noter que Djibril Tangara de la FCD, l’un des fidèles leaders parmi les alliés de l’URD, est intervenu pour doper le moral des troupes.

Bruno D SEGBEDJI


Le Mouvement des jeunes URD signe une alliance électorale avec 4 associations de jeunesse

Dans la perspective de l’élection présidentielle du 28 juillet, le Mouvement des jeunes URD a signé hier au Qg de campagne du candidat Soumaïla Cissé sis à l’ACI, une alliance électorale avec 4 associations de la place.

Ces associations ont pour nom : la coordination nationale des associations et club patriotiques (CNACP), le Mouvement Réveil 2013, l’Union des jeunes patriotiques du Mali (UJPM) et l’association des jeunes travailleurs du Mali. A travers cette alliance, ces regroupements s’engagent à soutenir le candidat de l’URD au premier et second tour, s’il y a lieu à l’élection présidentielle de 2013. Et el Mouvement des jeunes URD de son côté va mettre les moyens à al disposition des partis signataires dans le cadre de la campagne. Il faut rappeler que ce document a été signé d’une part par les premiers responsables des associations respectives et d’autre part par le président du Mouvement de la jeunesse URD, DR Madou Diallo.

K. THERA

Nous y reviendrons.


Taux de retrait des cartes NINA à Yanfolila : Bon dans l’ensemble

A l’instar des autres circonscriptions du pays, les préparatifs de l’élection vont bon train à Yanfolila. A la date du 22 juin dernier, le cercle comptait 90 263 électeurs validés selon l’administration pour 286 délégués sur l’ensemble des bureaux des 12 Communes. 32 équipes dont 96 agents se repartissent le travail entre eux.

Dans la commune centrale Wassoulou Ballé la plus peuplée avec 23 128 électeurs, le taux de retrait du fameux sésame se situe entre 70 et 80%. Les autres communes également frôlent le même taux, qualifié de bon dans l’ensemble. Dimanche dernier, les observateurs de l’Union Européenne ont sillonné quelques centres en compagnie du président de la Commission Electorale Locale (CEL) Mr Badian Traoré.

Outre l’UE, les observateurs de l’Union Africaine ont aussi fait un premier tour le lundi 8 Juillet dans la zone, délégation était composée d’une Ivoirienne et d’un Congolais de la RDC. Ces différents observateurs de l’UE et de l’UA sont chargés de superviser les opérations de vote des cercles de Bougouni, Kolondièba et Yanfolila pendant les deuxtours de la présidentielle. Selon le président de la CEL, le fait d’avoir permis aux chefs de familles munis de leur carnets de famille de retirer les cartes des leurs, a permis d’obtenir ce fort taux de retrait dans la circonscription.

Les observateurs ont promis de revenir la semaine prochaine. Notons que les membres de la CEL des 3 cercles seront formés le Mercredi 17 Juillet prochain à Bougouni, puis suivront bientôt les délégués de la CENI par la supervision des opérations de vote pendant le jour du scrutin. Le retrait des cartes d’électeur étant permis jusqu’au 27, Juillet, il est prévu également de pouvoir les retirer le jour même du scrutin dans les bureaux de vote. Cela permettra à beaucoup de personnes d’accomplir leur devoir civique sur place.

SAD Yanfolila

L’Indépendant du 11 Juillet 2013.