Partager

Tant à Bouaké qu’à Yamoussoukro dans l’après-midi de ce dimanche 16 juin, la tournée sous-régionale du candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, a connu son apothéose dans une liesse populaire. Devant des milliers de Maliens résidant dans ces villes et leurs environs, « Soumi champion » a déclaré qu’il s’engage devant Dieu et les hommes à assurer de meilleures conditions de vie à ses compatriotes du pays et de la diaspora. Un discours qui a convaincu puisque presque toute la sous- section des jeunes du RPM de Bouaké s’est ralliée à l’URD.

Dieu aime beaucoup le Mali. Vous savez, certains pays ont connu des crises et ont mis plusieurs années avant de s’en sortir. Notre pays, qui s’était effondré, est, après un an, en train de relever la tête. S’il plait à Dieu, nous allons nous relever totalement.

C’est pour cela, que je me bats. Je ne me bats que pour servir mon pays, pour apporter à mes compatriotes le mieux-être auquel ils aspirent « . Des tonnerres d’applaudissements ont régulièrement accueilli ce discours de Soumaïla Cissé. Il a rendu hommage au président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara pour tous ses efforts en vue de sortir le Mali de la crise. Il a remercié les autorités ivoiriennes pour tout ce qu’elles font en faveur des ressortissants maliens vivant dans ce pays.

Il s’est félicité de l’accueil chaleureux réservé à sa délégation. Celle-ci comprenait le secrétaire politique de l’URD, l’ancien ministre Ousmane Oumarou Sidibé, le chargé de la logistique, Ousmane Massinanké, le député Mahamadou Gassama, le chef protocole du candidat, Cheicknè Labass Haïdara et le chargé du protocole, Souleymane Kodio.

Expliquant l’idéologie politique qui sous-tend l’emblème du parti, la poignée de mains (entre une main noire et une main blanche) Soumaïla Cissé dira que tous les Maliens doivent s’unir autour de l’intérêt exclusif du pays, surtout en ces moments difficiles de son histoire. C’est pourquoi il a appelé les militants à n’insulter personne, à ne semer aucun germe de division ; mais à encourager le pardon et la réconciliation entre tous les fils du Maliba. « Le Mali est en voie de se relever, restons unis et restons mobilisés », a-t-il déclaré.

Il n’a pas manqué d’appeler son auditoire à participer au processus électoral et à faire le choix qu’il faut en lui accordant leur confiance. Il dispose de l’expérience et connaît l’environnement économique pour sortir le Mali de l’ornière. » Nous sommes sur le droit chemin. L’URD est sur la bonne voie. C’est pourquoi tout le monde vient vers notre parti pour la cause, non de Soumaïla, mais du Mali « , a-t-il ajouté.

Il a rappelé brièvement les grandes lignes de son « programme pour un Mali nouveau » dont la charpente essentielle porte sur l’engagement à créer, en 5 ans, 500 000 emplois en faveur des jeunes et à promouvoir de façon remarquable les femmes.

Visiblement, ce discours de réconciliation et d’engagement patriotique a touché l’assistance. Ce qui a fait que des centaines de jeunes de la sous-section RPM de Bouaké, avec à leur tête, Mamadou Sacko et Abdoul Malick Dramé, ont rejoint les rangs du parti de la poignée de mains.

Auparavant plusieurs intervenants comme le député Gassama, le secrétaire général de l’URD-Côte d’Ivoire, le directeur de campagne du candidat en Côte d’Ivoire, Moulaye Haïdara, le président des jeunes, la présidente des femmes avaient, tour à tour, soulignés les nombreuses actions positives menées par Soumaïla Cissé durant son parcours politique et professionnel.

Pour l’honorable Gassama, « Soumaïla est la solution pour le Mali comme Alassane Dramane Ouattara est la solution pour la Côte d’Ivoire. Soumi est le meilleur de tous les candidats qui s’annoncent ».

Signalons que la délégation de Soumaïla Cissé a rendu des visites de courtoisie aux notabilités maliennes dans toutes les villes sillonnées. Prochainement, le candidat va mettre le cap sur l’Afrique centrale en passant par Brazzaville, Libreville, Malabo, etc.

Bruno D SEGBEDJI, Envoyé spécial

L’Indépendant du 19 juin 2013.