Partager

Le vice-président sud-soudanais, Riek Machar, a rencontré dimanche le président soudanais Omar el-Béchir pour apaiser les tensions après des déclarations de Khartoum menaçant de stopper le transit de pétrole sud-soudanais sur son sol. Riek Machar s’est entretenu avec M. Béchir pendant environ une demi-heure après avoir été reçu par le vice-président soudanais, Ali Osmane Taha. Les discussions entre représentants des deux pays doivent se poursuivre lundi et une conférence de presse attendue dimanche soir a été annulée, a indiqué aux journalistes un responsable de la présidence soudanaise. Une cargaison de pétrole sud-soudanais avait recommencé à être exportée depuis le Soudan il y a près de neuf jours, après une interruption de plus d’un an due à la montée des tensions entre les deux pays, en particulier autour du partage des recettes et du coût du transit. Le FMI a estimé en mai que l’économie soudanaise gagnerait près de 380 millions d’euros cette année et plus d’un milliard en 2014 si un accord sur le pétrole était mis en place.Ces chiffres prennent en compte le coût du transit et le manque à gagner des ressources qui reviennent désormais au Soudan du Sud. Le gouvernement de Juba qui dit avoir renoncé à 98% de ses recettes budgétaires, en stoppant entre janvier 2012 et avril 2013 sa production de brut, pourrait gagner plusieurs milliards si une entente était trouvée.AFP.