Partager

Plus de 200 personnes ont été tuées vendredi et samedi lors de nouveaux raids tribaux liés à des vols de bétail à la frontière entre deux États du Soudan du Sud, nous a affirmé lundi le gouverneur d’un de ces États.(…)
« On pense qu’environ 300 femmes et enfants ont été enlevés » et 100.000 bovins volés au cours de ces raids, vendredi et samedi, a ajouté M. Manyang, précisant que les attaques avaient commencé vers01H00 GMT vendredi. Ce bilan n’a pu être confirmé de source indépendante dans une région où le nombre de victimes varie souvent de façon importante selon les sources.L’ONG International Medical Corps (IMC), opérant à Akobo, une localité du Jonglei a indiqué dans un communiqué lundi avoir soigné 63 personnes, dont 60 « blessures par balle, ainsi que des fractures et des blessures légères ».Ces attaques semblent constituer des représailles à une précédente série de raids similaires menés dans la même zone en janvier par une milice Nuer forte de quelque 8.000 jeunes, renforcés par des membres de l’ethnie Dinka contre des villages Murle. AFP.