Partager

Le président Barack Obama a averti dimanche que les Etats-Unis prendront de nouvelles mesures « si nécessaire », après avoir renforcé le contigent militaire américain au Soudan du Sud, alors que l’ONU va redéployer ses casques bleus disponibles dans le pays. Donald Booth, l’émissaire américain pour le Soudan et le Soudan du Sud, et un émissaire nigérian sont attendus très prochainement à Juba, selon le ministère sud-soudanais des Affaires étrangères. « Je peux prendre de nouvelles mesures pour assurer la sécurité des citoyens, du personnel et des biens américains, dont notre ambassade, au Soudan du Sud », a dit M. Obama alors que quatre soldats américains ont été blessés samedi par des tirs d’origine non-identifiée. Ils faisaient partie d’un groupe « d’environ 46 » militaires qui arrivaient à bord d’appareils hybrides CV-22 Osprey (croisement entre un avion de transport et un hélicoptère) pour participer à l’évacuation d’Américains du Soudan du Sud, a précisé le président. Les sociétés pétrolières vont elles aussi sortir leur personnel du pays, après la mort de cinq employés sud-soudanais du secteur. Dans tout le Soudan du Sud, des dizaines de milliers de personnes ont cherché refuge dans les bases des Nations unies, qui abritent près de 20.000 personnes rien qu’à Juba. AFP