Partager

Mohamed Touré est un jeune de 20 ans qui se trouve atteint de filariose lymphatique, autrement appelé éléphantiasis. La filariose lymphatique se manifeste par l’apaisement homogène des parties molles du pied.

Depuis sa naissance, il souffre de cette terrible maladie, qui ne passe inaperçue. Au fur et à mesure qu’il grandit, le pied gauche, qui est atteint, se met à gonfler.

En plus, quand le soleil se met au zénith, les douleurs commencent à le torturer jusqu’au petit soir. Orphelin de père, sa maman Hatouma Touré a préféré le garder à la maison, sans traitements, faute de moyen.

jpg_toure-elephantiasi.jpgC’est ainsi qu’après des moments de souffrance dans son village, Soudjana, dans le cercle de Nara, région de Koulikoro, Mohamed a pris son courage à deux mains pour se rendre à Bamako, auprès de la Fédération malienne des associations des personnes handicapées (FEMAPH) espérant y trouver de l’aide.

Les responsables de cette structure l’ont conduit à la rédaction de L’Indépendant, pour que les Maliens prennent conscience du danger de cette maladie et de la souffrance de ce garçon qui mérite pourtant une vie normale.

La filariose lymphatique est l’augmentation très importante du volume d’un membre ou d’une autre partie du corps, due à un œdème (infiltration des tissus par de la lymphe) de consistance dure, donnant l’apparence d’un membre d’éléphant, d’où l’appellation éléphantiasis. Cette maladie, qui regroupe plusieurs variétés, est une affection chronique (s’étalant dans le temps). Un obstacle mécanique se crée et s’oppose à la circulation de la lymphe dans l’organisme, à l’origine de la constitution d’un éléphantiasis.

Aujourd’hui, Mohamed s’en remet à Dieu, il s’en remet à tout le monde sans exception car il a besoin de l’aide de tout un chacun. Nous avons confiance au sens élevé de la solidarité et de l’assistance des maliens pour espérer la manifestation de bonnes volontés.

Pour tout contact, s’adresser à Adama Diakité, Directeur exécutif de la FEMAPH, au 66-72-15-60 ou au 76-49-52-26.

18 Mai 2010.