Partager

S’il y a aujourd’hui une équipe sportive au Mali à travers laquelle
tous les Maliens peuvent se sentir champions, c’est sans doute
celle de basket-ball. Cela n’est pas un fait du hasard, il a fallu
organiser cette discipline pour s’assurer de son épanouissement
dans notre pays.

Elle fut longtemps dominée par le football roi
qui a fait ces preuves dans le continent, notamment lors de la
finale de la Coupe d’Afrique des nations de football organisée par
le Cameroun en 1972.

Après cette date, il a fallu attendre près de vingt ans pour voir
notre football rayonner. Les autres disciplines, comme le
basket-ball étaient à l’époque à la recherche de ressources
humaines de qualité pour un décollage parfait. Après son décollage
a été rapide grâce à la volonté et à l’engagement des hommes qui
avaient eu la chance de décider de sa destinée. En effet, ils
s’étaient attaqués à la base.


UNE POLITIQUE QUI PORTERA SES FRUITS

Quelques années seulement après, cette politique portera ses
fruits car, le Mali sera sacré champion d’Afrique dans plusieurs
catégories et la plus récente a été la consécration réalisée lors
de la 20ème Coupe d’Afrique des nations de basket-ball féminin qui
s’est déroulée au Sénégal. Ce fut le fierté totale de tous les
Maliens et juste après, le président de la fédération a été nommé
ministre de la tutelle.

Aujourd’hui, la Fédération Malienne de Basket-ball a d’autres défis
continentaux à relever. Il s’agit notamment de la Coupe d’Afrique
des Nations cadet junior (filles et garçons) dans un avenir proche
car, l’équipe nationale cadet dirigée par le coach Dicko,
l’entraîneur de l’USFAS, prépare la CAN Guinée-Bissau vers le mois
d’avril.

L’équipe nationale junior garçon dirigée par le coach Zoumana
Coulibaly prépare la CAN d’Egypte qui se tiendra le mois de
juillet prochain, et celle des filles dirigée par l’entraîneur
Amara Traoré prépare la CAN de la Tunisie pour le mois de
septembre prochain.

Depuis un certain temps déjà, ces différents entraîneurs nationaux
ont fait leur preuve ici en remportant des trophées continentaux
devant les entraîneurs européens. Un responsable Egyptien, après
la sacre de la CAN Ghana 2008 disait: “Pour bien jouer nul n’a besoin
du “sorcier blanc” ou d’un trop-plein d’expatriés
”.


LA SELECTION DES JEUNES

Ces entraîneurs, forts de leur expérience en la matière, ont
convoqué des joueurs de tous bords pour une première phase de
présélection avec lesquels, beaucoup de rencontres amicales ont
été jouées. C’était dans cette lancée qu’un club phare de la
Guinée avait fait le déplacement à Bamako pour des matches
amicaux.

Lors de cette rencontre initiale avec l’entraîneur de l’équipe
nationale junior M. Zoumana Coulibaly a dit: “je suis très content
de jouer ce match amical avec ce club car, ça va permettre de voir
jouer beaucoup de jeunes. Souvent on fait confiance à certains
joueurs, ils nous déçoivent lors de la phase finale et cela incite
à ne pas sélectionner quelqu’un à la hâte
”.

M. Abdalh Haïdara président de la Fédération Malienne de
Basket-ball va-t-il réussir son baptême de feu avec ces sorties
internationales?

Moussa KONDO (Stagiaire)

22 Février 2008.