Partager

En sa qualité de présidente de l’Adema association, Mme SY Kadiatou Sow tance le régime. Elle estime que les autorités doivent prendre en compte les propositions de l’opposition et des organisations de la société civile dans la sortie de crise.

une-3121.jpgProfitant de la tribune de la 5ème assemblée générale de l’association alliance pour la démocratie au Mali Adema tenue le 4juin 2016 à la pyramide du souvenir de Bamako, l’ancienne ministre Sy Kadiatou Soy donne sa recette pour que le pays renoue avec la paix et la stabilité.
Aux dires de la présidente de l’Adema Association, le pays va très mal et que l’Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger renferme les germes de la discorde. Avant de s‘inquiéter face à la situation sécuritaire du pays qui reste alarmante sur toute étendue du territoire. L’ancienne gouverneur du District va jusqu’à inviter les autorités à donner la parole au peuple et aux forces patriotiques et républicaines.

Et à Mme Sy Kadiatou Sow de fustiger le refus catégorique du gouvernement de prendre en compte les propositions de l’opposition et des organisations de la société civile dans la gestion et la sortie de crise. La conséquence de cette attitude du pouvoir est que selon elle, le front social reste en ébullition et les dénonciations de nombreux scandales liés à la mauvaise gouvernance se poursuivent de nos jours.
Et au regard de la situation de crise dans le pays, elle se propose d’investir à la dynamisation du cadre unitaire du mouvement démocratique, ce en participant à toute action visant l’unité des forces démocratique et républicaines.
Cette 5ème assemblée générale a permis aux membres de l’association de passer en revue les activités réalisées au cours de la période allant de 2011 à 2016, de procéder à la lecture de statut et règlement intérieur.

Adama Diabaté (stagiaire)

L’Indicateur du Renouveau du 6 Juin 2016