Partager

Le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, est arrivé à Paris hier lundi 26 novembre 2012 pour s’entretenir avec les autorités françaises du raffermissement des relations entre les deux pays.

Le chef du gouvernement doit notamment rencontrer le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, pour évoquer l’appui de la France en vue de la reconquête des régions illégalement occupées par les terroristes et les narcotrafiquants. Ils vont aussi parler de la nécessité d’assurer la sécurité des grandes et des axes routiers.

Le déplacement du Premier ministre s’inscrit dans le cadre de ses efforts destinés à maintenir et à renforcer la mobilisation de la communauté internationale autour du Mali pour accélérer le recouvrement de l’intégrité territoriale de notre pays. Une délégation du MNLA a été reçue jeudi dernier à Paris au ministère des Affaires étrangères dans le cadre de la résolution du conflit dans le Nord du Mali occupé par des groupes islamistes armés. Il a été exigé aux rebelles de renoncer définitivement à leur projet scissionniste. On s’interroge si le PM rencontrera la délégation des rebelles toujours présente à Paris.


COMMUNIQUE

Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra est arrivé à Paris ce lundi 26 novembre 2012 pour s’entretenir avec les autorités françaises du raffermissement des relations entre les deux pays.

Le chef du gouvernement doit notamment rencontrer le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, pour évoquer l’appui de la France en vue de la reconquête des régions illégalement occupées par les terroristes et les narcotrafiquants. Ils vont aussi parler de la nécessité d’assurer la sécurité des grandes villes et des axes routiers.

Le déplacement du Premier ministre s’inscrit dans le cadre de ses efforts destinés à maintenir et à renforcer la mobilisation de la communauté internationale autour du Mali pour accélérer le recouvrement de l’intégrité territoriale de notre pays.

Le président français, François Hollande, a joué un rôle de premier plan dans l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2071 du 12 octobre 2012 portant préparation de l’envoi d’une force militaire internationale au Mali, rappelle-t-on. Une autre résolution est attendue dans le même sens très prochainement suite au rapport du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Bamako, le 26 novembre 2012

Cellule de communication

L’Indicateur du Renouveau du 27 Novembre 2012