Partager

Bamako a abrité du 26 au 28 mai 2016 la 24ème assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (ARA-APF). À cette occasion, les députés africains, qui ont tous convergé vers le Mali, ont planché sur les thèmes suivants : «Défis et espoirs de la COP 21 pour l’Afrique», «médias sociaux et développement démocratique» et «les questions sécuritaires du continent africain». À cette 24ème ARA, plusieurs chefs de parlement dont le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, ont effectué le déplacement. On peut aussi citer ceux du Sénégal, de la Guinée Conakry, du Sénégal, de la RDC…

En marge des travaux au Centre international de conférence de Bamako, le chef du parlement ivoirien a eu des échanges en tête-à tête avec chacun d’entre eux. Par ailleurs, Guillaume Kigbafori Soro, qui jouit d’une très grande popularité dans le pays hôte de la conférence parlementaire francophone, a été reçu en grande pompe par les membres des différents fans-clubs qui portent son nom dans la capitale malienne.
Bien que l’avion du chef du parlement ivoirien ait atterri en pleine nuit, les admirateurs de Guillaume Soro étaient massés à l’aéroport et sur une grande partie de son parcours. Mieux, la Fédération des Amis de Guillaume Soro a décidé d’offrir une grande réception en l’honneur de leur idole politique. Une célébration grandiose s’est alors déroulée dans les jardins de l’hôtel Azalai Salam de Bamako.
M. Mohamed Tanapo, président de la Fédération des Amis de Guillaume Soro de Bamako, a estimé que le chef du parlement ivoirien « mérite cette fête en son honneur à cause de sa vision panafricaine ». Une collection de gâteaux d’anniversaire, de nombreux présents et un parterre de personnalités de haut rang dont de nombreux ministres et des leaders de la société civile ont marqué le cocktail dinatoire que les fans de Guillaume Soro lui ont offert à l’occasion de cette soirée, qu’ils ont baptisé : Soirée anniversaire de Guillaume Soro.
Des sommités de la musique malienne telles que le jeune prodige Sidiki Diabaté et son célèbre père, le monument vivant Toumani Diabaté, lauréat du prestigieux Grammy Award américain, virtuose de la Kora, qui ont joué ensemble pour la première fois, ont relevé le nouveau artistique de cette soirée.

Plus tôt dans la journée, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a entrepris une série de visite à des personnalités illustres du Mali, dont le Guide religieux Ousmane Madane Haïdara. Il a longuement échangé avec le renommé chef religieux malien Cherif Haïdara et le musicien Bassekou Kouyaté, avec qui il entretient une amitié de longue date.
Au cours de la même journée, Guillaume Soro a répondu favorablement à l’appel des jeunes de l’Association des Grins du Mali, qui rêvaient de le voir, de le toucher et de partager avec lui des réflexions sur la situation en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.

Moussa TRAORE


«Maliba, Initché !»
Je ne doutais point de la légendaire hospitalité du peuple malien, j’ai cependant été agréablement surpris par la chaleur et la ferveur qui m’ont accompagné lors de mon récent séjour. Arrivé à Abidjan, j’aimerais exprimer toute ma gratitude aux autorités maliennes, avec en tête, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, pour ses conseils filiaux, sa grande vision panafricaine et son dévouement contre la plaie du terrorisme. Je tiens également à remercier le «Fan-club Guillaume Soro Mali», dont les membres ont pris sur eux-mêmes l’initiative de l’organisation d’une si belle fête en mon honneur. J’y ai passé un agréable moment avec des visages chaleureux, côtoyant la gaieté et la sincérité d’hommes et de femmes qui adhèrent à notre idéal du panafricanisme.
Comment ne pas saluer toutes ces personnalités qui ont réaménagé leurs agendas pour prendre part à cette soirée remplie d’émotions et de surprises ? Je tiens sincèrement à témoigner de ma reconnaissance à mon collègue et ami Issaka Sidibé pour la bonne organisation de la 24ème Régionale Afrique de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie après la session d’Abidjan, l’an dernier.
Merci aux ministres Tiéman Hubert Coulibaly et Soumeylou Boubèye Maïga, pour leur grande disponibilité et spontanéité. Aussi, voudrais-je saluer le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Amadou Thiam ainsi que le président de la Commission défense, l’honorable Karim Kéïta.
Tout Bamako m’a été agréable. Mes remerciements à tous les Fan-clubs, à la communauté ivoirienne et mes camarades, les anciens de l’Aeem (Association des élèves et étudiants du Mali» qui ont contribué à rendre ce séjour inoubliable.
Je suis rentré à Abidjan les bras chargés de cadeaux, le cœur rempli d’émotions et surtout d’une certitude : les liens séculaires qui unissent Koulouba à la Lagune Ebrié sont indissolubles et nos deux peuples, plus que jamais soudés avec les ciments de la fraternité et de la paix.
Maliba, Initché !

Guillaume K. SORO

Le Reporter du 7 Juin 2016