Partager

Le Cadre National de Concertation et de Consolidation des Partis Politiques (CNCP) qui oeuvre pour renforcement de la démocratie malienne en livrant son point de vue sur les sujets d’intérêt commun a effectué sa sortie politique le samedi 31 janvier à l’Hôtel Nord-Sud par le biais d’une conférence de presse sur la crise au nord et la guerre en Palestine.

Le principal orateur de la rencontre était Amadou Soulalé, président du CNCP et non moins numéro un du parti FAMA. Pour la circonstance, on notait la présence des autres éléments du Directoire, l’Ambassadeur de la Palestine au Mali, le représentant du Haut Conseil Islamique et la représentante du Conseil National de la Société Civile.


L’adhésion libre

Le CNCP a en son sein 35 formations politiques sur plus de 100 partis politiques répertoriés au plan national. Cette situation a amené le président du CNCP à dire que l’adhésion est volontaire et que chaque formation qui désir peut rejoindre le cadre. C’était en réponse à l’une des préoccupations exprimées. Par rapport à la question si le CNCP est prêt pour les communales 2009 prévues pour le 26 avril prochain, selon le CNCP la classe politique n’a pas le pouvoir de décision mais elles proposent.

Le CNCP impératif

L’objectif essentiel qui a présidé à la création du CNCP est la consolidation des acquis démocratiques et le renforcement de l’Etat de droit au Mali. C’est pour cette raison que les formations politiques du CNCP, sans considération d’obédience politique, se sont données les mains pour discuter de la chose politique.

Cet échange vise entre autres à: cultiver une démocratie de tolérance et de convivialité dans notre pays par un dialogue franc et constructif ; transcender les antagonismes et briser les barrières de circonstance ; rétablir au sein de l’opinion, la crédibilité des partis politiques et leur caractère indispensable dans toute démocratie, reconnaître que la chose politique est réellement dépréciée et dévalorisée à telle enseigne que le citoyen ne croit plus aux hommes politiques plus enclins à la divergence.

Après ces constats, M. Soulalé a souligné que la création du CNCP était un impératif de solidarité face aux grands défis, en ce sens qu’il constitue un espace d’écoute de liberté, d’échanges et de dialogue entre les partis politiques sur toutes les questions d’intérêt national et international. S’agissant de la sortie politique, elle était cadrée sur deux sujets essentiels “la crise au Nord-Mali “et sur la “guerre en Palestine”.


La déclaration sur le Nord-Mali

La déclaration sur le septentrion malien a été livrée par le Colonel Youssouf Traoré, secrétaire à la communication et à l’information du Directoire du CNCP dont les points saillants se résument en ceux-ci. “Aujourd’hui, le peuple malien, de Kidal à Kayes et de Menaka à Sikasso, joint sa voix, son coeur et tous les moyens à son chef, le président Amadou Toumani Touré pour clamer à l’unisson, trop c’est trop! Dans un élan patriotique, l’Armée Malienne fait tomber les bases des narcotrafiquants de Tin Essako, Boureïssa, Tinzawatène etc…, les unes après les autres.

Dès lors, tenant compte des objectifs qui ont conduit à sa création, notamment la consolidation des acquis démocratiques et le renforcement de l’Etat de droit, le CNCP: s’incline devant la mémoire des morts, invite l’ensemble de la classe politique à se mobiliser autour des idéaux de dialogue et de paix du président de la République pour la restauration d’une paix durable au nord du pays, condition incontournable pour tout développement économique et social.

Salue l’action patriotique des 140 jeunes combattants Idnanes qui ont librement décidé de déposer les armes et de rejoindre les rangs de l’Armée Nationale pour une paix totale et durable. Il salue et félicite l’action des troupes maliennes dans le nord, ainsi que tous les officiers du commandement qui sont en train de continuer d’écrire en lettres d’or la consolidation de la nation malienne.

Le cadre invite les autorités maliennes à persévérer dans la voie du dialogue et de la fermeté dans la gestion du dossier du nord afin qu’une solution rapide et définitive soit trouvée. Il exprime son estime et sa gratitude à la République soeur d’Algérie, ainsi qu’au frère guide Mouammar El Gadafi, aux notables maliens du Nord-Mali et à toutes les bonnes volontés pour leur contribution à la restauration de la paix au Mali”.


La déclaration sur la Palestine

La déclaration sur la Palestine a été relayée par le Pr. Younous H. Dicko 3ème vice président. Après avoir survolé le conflit de la bande de Gaza qui dure depuis 38 ans, de long en large. Le cadre condamne avec la dernière énergie le génocide, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis par Israël à Gaza. Il condamne l’utilisation des bombes au phosphore blanc et les autres armes expérimentales utilisées par Israël contre le peuple palestinien.

Le CNCP salue le courage de la résistance palestinienne à Gaza. Il souhaite et recommande la réconciliation du Hamas et de l’OLP car l’union fait la force contre l’ennemi Israélien. Le cadre en appelle à la communauté internationale afin que le Moyen Orient connaisse la paix et qu’il soit créé un Etat Palestinien viable à côté d’un Etat Israélien non agressif, qui cultive la paix et qui vive en bonne intelligence avec ses voisins et qui ne soit plus un épouvantail, un repoussoir et un danger permanent pour ceux-ci.

Il en appelle au président Barak Hussein Obama, au Canada et à l’Union Européenne afin qu’ils reconnaissent le Hamas comme un mouvement politique et patriotique de résistance de la Nation Palestinienne et de cesser de le considérer comme un mouvement terroriste. Une telle attitude de la part de ces puissances serait de nature à ramener la paix au Moyen Orient et à réparer l’injustice régulièrement commise contre les Palestiniens en faveur exclusivement d’Israél.

Enfin, le CNCP demande que les responsables israéliens coupables des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et du génocide perpétrés à Gaza par l’Etat d’Israél soient traduits devant les tribunaux internationaux pour rendre compte.

La déclaration sur la Palestine a été remise par le président du CNCP Amadou Soulalé à l’Ambassadeur de la Palestine au Mali. En ce qui concerne celle sur le Nord-Mali, elle sera remise au ministre de l’Administration du Territoire et des Collectivités Locales qui la remettra au chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré.


Mamoutou DIALLO

02 Février 2009