Partager

Le 6e sommet des chefs d’Etats et de gouvernement des pays Afrique-Caraibes-Pacifique (ACP) s’ouvre jeudi matin à Accra en pleine tourmente financière internationale pour discuter des graves répercussions des prix pétroliers et alimentaires. La plupart des 79 pays ACP ont été durement touchés ces derniers mois par la flambée des prix du pétrole et celle des produits agricoles et alimentaires. Les pays ACP devraient également appeler les pays riches à les aider financièrement à développer des sources d’énergie de substitution plus durables. Ils réaffirmeront par ailleurs leur volonté de réduire l’impact de la flambée des prix alimentaires en développement localement des unités de transformation des produits agricoles. Autre sujet important au menu de ce sommet de 2 jours, la conclusion d’accords intérimaires de partenariat économique (APE) avec l’UE, un dossier hautement diviseur. Actuellement seule une vingtaine de pays ACP (dont le Ghana) ont conclu de tels accords avec l’UE en discussion depuis cinq ans. (AFP)