Partager

Les chefs d’État de la région des Grands Lacs se réunissent mardi à Kampala pour définir les contours d’une « force neutre », chargée « d’éradiquer » les groupes armés actifs dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et de surveiller la frontière avec le Rwanda. Le président de la RDC, Joseph Kabila, et son homologue rwandais Paul Kagame, sont attendus mardi dans la capitale ougandaise pour ce nouveau sommet de cette organisation sous-régionale comptant 11 pays. Les autorités de la RDC, s’appuyant sur un rapport de l’ONU, accusent le Rwanda de soutenir les mutins du M23, issus d’une précédente rébellion et intégrés à l’armée congolaise aux termes d’un accord signé avec Kinshasa le 23 mars 2009. Les mutins ont retourné leurs armes en avril contre les forces gouvernementales. Kigali dément, accusant en retour Kinshasa, qui réfute, de soutenir les FDLR, rébellion hutu rwandaise opposée au régime de Paul Kagame et active dans l’est de la RDC. A Addis Abeba, les deux présidents s’étaient rencontrés pour la première fois depuis la reprise des armes par le M23 et s’étaient entretenus en tête-à-tête.AFP.