Partager

Les ministres des Affaires Etrangères africains et français se sont retrouvés hier à Bamako pour une réunion ministérielle de suivi de la 23e Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement d’Afrique et de France.

Il y a une année, le Mali abritait les travaux du 23e Sommet Afrique-France sur le thème : La jeunesse, sa vitalité et sa créativité. Une année après, les ministres se retrouvent pour faire le point de l’après Conférence et surtout de l’état d’exécution des résolutions.
Les travaux étaient placés sous la présidence de M. Moctar Ouane, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

‘’La rencontre de Bamako, assurément, marquera d’une pierre blanche les annales des sommets Afrique-France puisqu’elle apporté une contribution majeure à la réflexion sur les préoccupations de cette jeunesse, notamment s’agissant de l’éducation, de la formation, de l’emploi, de la santé et de l’immigration », a souligné le ministre Ouane.

Avant de poursuivre : ‘’sur toutes ces questions, le sommet de Bamako, en écho au forum de la jeunesse africaine, a souligné l’ardente obligation de faire davantage et mieux que les efforts consentis jusqu’ici ».
La réunion ministérielle a permis aux différentes délégations de mesurer le chemin parcouru dans le cadre du partenariat entre l’Afrique et la France pour répondre pertinemment aux attentes de la jeunesse africaine. C’est que les participants ont planché sur 7 sous thèmes.
L’insertion socio-politique et économique de la jeunesse dans le processus de développement de l’Afrique, le retour des compétences africaines en Afrique, la jeunesse africaine face aux grands enjeux sanitaires, la formation et l’emploi sont, entre autres, thèmes débattus.
Le Mali a présenté le sous thème 3 “la jeunesse africaine face aux grands enjeux sanitaires” et sous thème 7 “le rôle de la jeunesse africaine dans la promotion de l’image de l’Afrique, la diversité culturelle, l’art et la culture”.

A l’initiative du Mali, l’Union Africaine a adopté, à son sommet de janvier 2006, une décision relative au suivi du 23e Sommet Afrique-France. ‘’Nous veillerons à assurer le suivi de la mise en œuvre cette décisio » a déclaré solennellement le ministre Ouane.

C’est ainsi que dans le cadre du suivi du dernier sommet Afrique-France, l’Ambassade de France à Bamako a mis en place avec les partenaires concernés un projet d’appui à la jeunesse malienne.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a salué le rôle de la France dans la recherche de sources innovantes de financement au développement.

En marge de cette rencontre, il y a eu la passation de témoin et de présidence entre le Mali et la France.
S’adressant à son homologue français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blasy : ‘’je lui souhaite, et à travers lui à la France, tout le succès en vue d’une présidence qui sera, nul n’en doute active, active et fructueuse pour un meilleur devenir du partenaria ».
En marge de la réunion ministérielle, le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blasy, a fait une visite guidée au pavillon Pédiatrie de l’Hôpital Gabriel Touré, dans le cadre du projet UNITAID.

UNITAID, se veut le fruit d’un effort conjoint entre les pays du Nord et ceux du Sud. Selon le ministre français, ce projet vise à réduire la fracture sanitaire, en donnant aux enfants des médicaments moins chers et efficaces contre le paludisme, la tuberculose et le sida.

Almahady Cissé

17 janv 07