Partager

Bientôt, ce sera le mois d’octobre communément dénommé “mois de la solidarité”. Un temps propice pour témoigner notre plus grande affection aux personnes démunies, surtout à celle du troisième âge.

La personne âgée doit être et rester au cœur du dispositif. La solidarité ne devra pas être un vain mot, mais elle doit se concrétiser dans nos actes de tous les jours.

La solidarité ne doit pas un vain mot au Mali. Voilà déjà plus de 10 ans que le mois d’octobre est dédié à la solidarité dans notre pays.

Tous les responsables, à quelque niveau que ce soit, ont compris ce slogan et chacun l’a conjugué à sa manière.

Cette solidarité envers les démunis ne doit pas s’arrêter seulement au mois d’Octobre. Elle doit nous animer tous les jours pour une meilleure répartition de nos richesses.

Au Mali, il existe bon nombre de personnes du troisième âge. A l’instar de Mani Samaké, ces personnes méritent soutien et assistance particulière.

Agée de 128 ans, Mani Samaké vit avec son fils du nom de Sékou Bagayoko à Niamakoro, à 30 mètres de Koko Faranida en Commune VI du District de Bamako.

Cette vieille dame qui affiche toujours une forme étincelante est toujours bien attachée aux principes de la famille africaine. Attentive aux enfants, elle constitue une véritable “bibliothèque vivante”. Cette vieille femme de Bamako supporte allègrement le poids des âges. Selon des informations concordantes, elle ne souffre pas trop de problèmes. Mieux, elle reconnaît toujours ses enfants et d’autres personnes proches de son entourage.

Espérons que ceux qui sont amoureux de la sagesse et les nostalgiques des temps passés, lui témoigneront de leur affection.

Gnimadi Destin

25 Septembre 2008