Partager

Le terrain de Korofina en Commune I du district a abrité hier mardi la distribution de 2000 kits scolaires offerts par le Fonds de solidarité (FDS) aux enfants de parents  démunis du district de Bamako.

Cette cérémonie a noté la présence de la marraine et du parrain régional, Mamadou Frankaly Kéita et du PCA du  Fonds de solidarité (FDS), Emmanuel Traoré,  la directrice régionale du développement social (DNDS), Mme Goïta Assitan Dédé Doucouré. Cette donation a regroupé également des centaines d’élèves venant des six communes du district. C’est au total 2000 kits scolaires d’une valeur de 10 millions de F CFA qui ont été distribués aux enfants de parents les  plus démunis.

Le représentant des notabilités a salué ce geste du FDS en collaboration avec la direction régionale du développement social à l’endroit des élèves de différentes écoles du district de parents démunis. Un don qui va soulager plus d’un  à cette veille de la rentrée scolaire 2017-2018.

Mamadou. B. Keita, maire de la Commune I, hôte de l’évènement, a, dans son mot de bienvenue, salué  la tenue de cet événement dont le but est de doter des enfants de manuels  scolaires en cette veille de la reprise des classes.  Un acte qu’il  a vénéré en saluant les autorités et salué personnellement  le chef du bureau du développement social de la commune qui ne ménage aucun effort pour venir en aide aux plus démunis de la commune I. 

La marraine et le parrain du mois de la solidarité et de la  lutte contre  l’exclusion sociale du district, Mamadou Frankaly Kéita,  ont remercié les autorités pour les avoir honorés de ces titres et pour l’instauration de cette activité de solidarité, un acte à perpétuer partout dans le pays. Il n’a pas manqué de féliciter le FDS pour  ce geste en faveur des enfants des plus démunis du district de Bamako.  

Emmanuel Traoré, PCA du  Fonds de solidarité (FDS), s’est réjoui de participer à cette cérémonie de remise de kits aux  enfants démunis  du district au nombre de 2000. Selon lui, cet évènement rentre dans le cadre de la 23 è édition du Mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion dont le thème est : « la solidarité, une opportunité pour maintenir  la cohésion sociale dans un Mali uni et réconcilié « . Il a, à juste titre, salué cette donation de sa structure. Justifiant cette donation aux scolaires,  M. Traoré de dire que l’école constitue  un espace de vie commune qui brasse les enfants venus de croyances, de culture et d’horizons différents et qui réunit filles et garçons, petits et grands, pauvres  et riches et qu’elle est par essence le ciment de l’unité nationale.

Il a, cependant, exhorté les enfants au travail pour la relève de demain.

Ousmane Daou

L’Indicateur du Renouveau du 04 Octobre 2017