Partager

Le Dimanche 1erjuin , à Sokorodji quartier périphérique de la Commune VI District de Bamako, deux jeunes, en l’occurrence Mohamed Haïdara dit Boua et Mamadou Bagayoko ont été la cible d’une foudre meurtrière. C’était dans la famille Haïdara où la couverture végétale est un peu abondante.


Les faits

Selon Adama Haïdara, un rescapé de la catastrophe, ils étaient au total six camarades dès le matin à se promener ensemble. C’est ainsi qu’après avoir participé à la journée de salubrité organisée par l’Association pour le Progrès de Sokorodji (APS) dans la matinée, ils se sont dispersés pour enfin se retrouver quelques heures après.

Ainsi, ils se sont rendus au marché de Sokorodji pour l’accomplissement d’une mission qui leur avait été confiée par une tierce personne. Ensuite, ils ont accompagné le grand frère d’un ami au bord de la voie principale qui traverse ce quartier afin qu’ils puissent emprunter une Sotrama pour se rendre sur la colline du Point G.

Aussitôt après avoir accompagné de leur grand-frère, le vent annonciateur de la pluie commença à souffler, le ciel était nuageux. A leur arrivée dans la famille Haïdara qui est leur logement, en traversant la cour, la foudre s’est abattue sur Mohamed Haïdara dit Boua et Mamadou Bagayoko qui étaient un peu à la traîne par rapport aux autres camarades, puisqu’ils étaient au total six à se promener.

Sur le coup, Mohamed Haïdara dit Boua rendit l’âme et Mamadou Bagayoko succomba à son tour quelques minutes après. Les quatre autres qui sont sortis indemnes de ce drame ont été traumatisés pendant de longues heures avant de retrouver leur esprit. Les quatres rescapés sont: Adama Haïdara, Abass Samaké, Mohamed Bagayoko et Moussa Sagara.

Ainsi, selon Adama Haïdara qui nous a expliqué comment tout s’est déroulé, immédiatement après cet incident malheureux, la Protection Civile a été informée et elle a accusé du retard à cause de la grande mobilisation pour le match de football qui opposait l’équipe du Mali à celle du Congo.

Face à ce retard, les populations ont fait appel à l’ambulance de la clinique Espoir pour évacuer les victimes à l’hôpital et plus tard les agents de la Protection Civile sont arrivés. Les inhumations ont eu lieu le lundi 2 juin à Sokorodji et à Niaréla, puisque Mohamed Haïdara dit Boua a été inhumé à Niaréla dans la grande famille Haïdara et Mamadou Bagayoko fut inhumé à Sokorodji chez ces parents.

Ces deux adolescents qui étaient âgés de près 17 ans ont été accompagnés dans leur dernière demeure sous une forte émotion. Donc en guise de conseil, nous demandons aux uns et aux autres d’éviter de passer sous les arbres surtout en ce début d’hivernage.


Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

04 Juin 2008