Partager

Constitué autour d’un idéal commun qui est celui d’un Mali de paix, de concorde et d’amour, Siguida Nieta, commémorant dimanche soir, à l’Espace Bouna, la fête internationale du travail, a réaffirmé que seul le travail libère l’homme.

Fidèle à cette vision, la présidente des femmes de Siguida Nieta, Mme Konaté Rokiatou Sarr, dira que les uns et les autres se doivent d’être travailleurs, honnêtes, sincères, solidaires vis-à-vis des plus démunis tout en reconnaissant le mérite des autres.

Sans détour, la présidente a renchéri que le Mali de paix, de concorde et d’amour, qui tient tant à cœur Siguida Nieta, serait un vœu pieux sans une reconversion des mentalités. « Cette reconversion s’impose pour la réalisation d’un bond qualitatif dans le développement socio-économique », a-t-elle conseillé.

La soirée récréative des femmes de Siguida Nieta était placée sous la présidence du maire de la Commune IV, Issa Guindo, en présence d’Adama Koly Coulibaly et de nombreux invités de marque de la Commune IV. Les femmes de Siguida Nieta ont fait œuvre utile en donnant un cachet particulier à l’événement.

Le point d’orgue de la cérémonie a été la remise de certificats de reconnaissance à des artistes qui se sont fait remarquer par leur labeur, leur abnégation pour le développement de la Commune IV. Il s’agit de Dédé Kanouté, Mah Kouyaté n°1, Yayi Kanouté, Bako Dagnon, Madjè Soumano.

Elles ont reçu des certificats de reconnaissance des mains du maire de la Commune IV. Au total, ils étaient une trentaine d’artistes et personnalités à avoir été honorés.

Mohamed Daou

02 mai 2006.