Partager

La Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD-SA) a tenu la 11e session ordinaire de son conseil d’administration, ce jeudi dans ses locaux. Les travaux auxquels certains administrateurs ont participé par visioconférence, ont été présidés par la présidente de cet organe de gestion, Daou Fatoumata Guindo. L’ordre du jour a porté sur l’approbation du bilan, l’état d’exécution budgétaire 2021, l’examen et l’approbation du budget 2022, ainsi que les divers.

«Le budget prévisionnel de 2022 soumis est équilibré en recettes et en dépenses à 11,2 milliards de Fcfa, soit une augmentation de 12%», a présenté Daou Fatoumata Guindo. En 2021, les recettes de la SMTD-SA se sont élevées à 7,1 milliards de Fcfa (71%) sur une prévision de 10 milliards de Fcfa. Malgré la crise sécuritaire et sanitaire, la SMTD-SA a réussi une croissance de 8% de ses recettes de 2020 qui se sont établies à 6,4 milliards Fcfa, selon la présidente du conseil d’administration.

Dans sa nouvelle stratégie, la direction générale dit avoir mis en place un cadre d’échanges réguliers entre les directions sectorielles de la société en vue d’une synergie d’action. Le plan de réorganisation de la société a permis d’économiser 30 milliards de Fcfa en une année. Pour y arriver, plusieurs contrats des fournisseurs et des prestataires non utiles ont été resiliés. Certains projets et prêts ont été négociés et modifiés.

En termes de perspectives, la Société malienne de transmission et de diffusion poursuit le déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) et le développement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire.

Grâce à un financement obtenu dans le cadre du Projet Mali numérique, en collaboration avec China international télécommunication construction corporation (CITCC) et Huawei, elle mettra en place un nouveau Data center de niveau Tiers 3 avec Cloud pour la sauvegarde des données de l’Administration publique et du secteur privé pour assurer une souveraineté numérique à notre pays.

Daou Fatoumata Guindo a exhorté les administrateurs à «examiner sans complaisance les documents soumis» à leur appréciation. Elle les a aussi invités à «formuler des observations si nécessaire, qui seront traduites en acte pour atteindre les objectifs de la société».

Quant au directeur général de la SMTD-SA, Dr Cheick Oumar Traoré, il s’est dit optimiste quant au développement de la Société et l’accès des populations aux services  de télévision, Internet etc.  

Oumar SANKARÉ

Source: L’Essor