Partager

Six mineurs ont été arrêtés après les violences qui ont fait dix morts à la mine de platine de Marikana en Afrique du Sud (nord-ouest), a annoncé mercredi matin la responsable de la police locale contactée par nous. (…) Aucun des six hommes, âgés de 20 à 35 ans, n’est pour l’instant poursuivi pur meurtre, a précisé Mme Mbombo. Jeudi matin, plusieurs centaines d’hommes armés de gourdins, de barres de fer et de machettes se sont de nouveau regroupés à l’extérieur de la mine, exploitée par Lonmin. Des négociations entamées la veille avec les forces de l’ordre et les responsables de la mine n’avaient rien donné. Les incidents avaient commencé le vendredi 10 août, lorsque des centaines de mineurs de fond ont lancé une grève sauvage. Certains, encouragés par le petit syndicat AMCU, réclamaient 12.500 rands par mois (1.250 euros), soit plus qu’un triplement de leur salaire actuel. Des affrontements ont alors éclaté entre partisans de la puissante Union nationale des mineurs (NUM) et ceux de l’AMCU, une organisation née d’une dissidence de la NUM. Dix personnes ont été tuées, certaines à coup de machette. AFP.