Partager

De sources sûres et formelles, une délégation de la CMA a débarqué à Bamako hier, au moment où nous mettons sous presse. Elle serait composée de Alghabas Ag Intalla, du Colonel Hassan Fagaga, de Ibrahim Ould Sidati et Mossa Ag Acharatoumane et autres. Leur visite serait liée à une situation intenable à Kidal et autour de Kidal, provoquée par les affrontements entre les groupes de la Plateforme maintenus en dehors de la ville avec l’implication de la Minusma, et ceux de la CMA royalement installés à Kidal. Selon une source généralement bien informée, les affrontements autour de Kidal ont fait trop de morts, le bilan serait très lourd. On dit que les pertes sont énormes pour la CMA. Est-ce la raison pour laquelle cette délégation a été précipitée à Bamako pour rencontrer les hautes autorités ? Aux dernières nouvelles, la CMA aussi bien que la Plateforme sont concernées par une réunion à Bamako, convoquée par le Haut Représentant du président de la République pour la mise en œuvre de l’accord. L’objectif serait de trouver un consensus entre communautés Ifoghas et Imrads de Kidal, afin de mettre fin aux affrontements sanglants et relancer le processus de mise en œuvre de l’accord.


Lieutenant Ibrahim Dembélé

Une des Cinq victimes de l’attaque djihadistes du 7 aout à Kera

Ce valeureux soldat de l’armée malienne, en compagnie de soldats aussi patriotes que lui, faisait partie de la mission de ravitaillement du camp de Tenenkou, quand leur convoi est tombé dans une embuscade tendue par les djihadistes entre Sévaré et Diafarabé. Son corps et ceux de quatre autres soldats ont été retrouvés dans le fleuve, le mardi 9 et mercredi 10 août 2016, et inhumés sur les lieux, comme le veux la tradition. Selon l’entourage d’une des familles des victimes, celles-là ont été informées seulement le mercredi matin, du décès des leurs. Nous présentons nos condoléances attristées aux Famas, et aux familles des victimes.

Le Républicain du 12 Août 2016