Partager

Le parti SADI vient d’apprendre avec consternation l’arrestation de plus d’une cinquante de Maliens qui croupissent en ce moment dans les prisons libyennes de Barack, en plein désert dans la région de Sabaha. Ces prisonniers sont des travailleurs qui ont été arrêtés dans leur foyer, molestés et dépouillés de leurs papiers et subissent la diète. Selon nos sources, ils sont arrêtés depuis plusieurs mois.

Parmi eux, deux personnes ont succombé : Abdoulaye Sangaré qui juste avant de rendre l’âme aurait dit provenir de la région de Sikasso et Modibo Keita qui serait originaire de Kangaba.


8 personnes seraient dans un état lamentable et pourraient bien succomber si rien n’est fait rapidement. Il s’agit de :

Ousmane Coulibaly, Moussa Diarra, Souleymane Dembélé, Oumar Diallo, Alou Touré, Mohamed Ag, Abdoulaye Kéïta, Fousseyni Dembélé.

Le parti SADI dénonce ces manquements graves aux droits humains de la part des autorités libyennes. Comment ces autorités qui développent des relations économiques aussi poussées avec le Mali en arrivent à une telle extrémité ?


Quelle unité prônent les dirigeants libyens ?

Le parti SADI, condamne l’assassinat des deux Maliens et entend clarifier cette affaire jusqu’à ce que justice soit rendue.

Le parti SADI exige la libération des Maliens arbitrairement et illégalement incarcérés en libye, il exige des autorités leur rapatriement et leur prise en charge sanitaire.

Le Parti SADI condamne le silence coupable des autorités maliennes.
Le parti SADI usera de tous ses moyens pour faire reculer la libye dans ses manoeuvres honteuses contre nos ressortissants et ceux des autres pays d’Afrique.


Bamako le 10 Avril 2009

Le secrétaire général

17 Avril 2009