Partager

Une centaine de jeunes maliens ont marché ce matin du monument de l’indépendance à l’ambassade de France au Mali pour réclamer plus de transparence par rapport à la situation de Kidal. Ils veulent, comme en 2013, que la France diligente les moyens pour que Kidal retourne dans les girons du Mali.

marche-kidal.gif
La région de Kidal n’est pas contrôlée par l’Etat centrale du Mali depuis 2012. Cela malgré la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation en 2014, la présence de la Minusma, Barkhane et l’EUTM au Mali. Pis, les populations vivent un véritable calvaire à cause des attaques récurrentes entre la Plateforme et la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

Face à cette situation, des jeunes maliens, regroupés au sein d’un mouvement dénommé Coalition patriotique pour le Mali (CPM) ont battu le pavé pour remettre une déclaration à l’ambassadeur de la France au Mali.

Dans cette déclaration, ils demandent à la France et la communauté internationale de trouver des solutions rapides à la situation sécuritaire et humanitaire de Kidal. La coalition se dit inquiète de la manœuvre géopolitique qui s’opère au Nord. « Nous remercions la France pour tous ce qu’il a fait pour le Mali dès l’éclatement de cette crise en envoyant ses soldats pour défendre les Maliens. Mais, aujourd’hui, nous constatons qu’il y a un autre agenda  concernant l’affaire de Kidal. Il faut que l’Armée soit autorisée par la communauté internationale à entrer dans la ville de Kidal », explique le président de la CPM, Fabou Kanté.

Encadrés par les forces de l’ordre, les marcheurs n’ont pas été reçus par l’Ambassadeur de la France. Ils ont finalement lu leur déclaration à coté du monument « Les Martyrs » à quelques mètres de l’ambassade.
Cette marche pacifique intervient au moment ou le Mali s’apprête à célébrer le 56e anniversaire de son indépendance; raison pour laquelle, les marcheurs ont félicité les FAMa pour leur engagement et sacrifice pour le pays.

Sory I. Konaté
21 Septembre 2016
©AFRIBONE