Partager

L’armée malienne a tué une dizaine de personnes, tous membres de la secte islamiste Dawa. L’incident s’est passé dans la nuit de samedi à dimanche à Diabali en zone office du Niger, selon des sources militaires ce sont des djihadistes qui ont quitté Tombouctou et qui se dirigeait vers le sud, pour les responsables de la secte, il s’agit des prêcheurs qui venaient pour une rencontre internationale à Bamako, Kassim Traoré pour plus de précisions.

Selon nos informateurs c’est un véhicule transportant plus de 15 personnes de la secte Dawa, qui a refusé de s’arrêter après des tirs de sommation, qui ont été traités comme des ennemis. Ainsi les militaires de ce poste de l’armée malienne n’ont pas hésité à ouvrir le feu sur eux.

Selon un responsable de l’armée plus d’une dizaine de personnes ont perdu la vie. Pour l’armée ce plus ou moins que des djihadistes qui ont quitté Tombouctou, passant par Léré pour Bamako. De leur côté les responsable de la secte islamiste Dawa, nous ont fait savoir que ce sont des prêcheurs, mauritaniens, et d’autres nationale, qui venaient pour rencontre internationale à Bamako, prévue le 17 Septembre, ce responsable ajoute , que lors de leur rencontre il était question de condamner ce que les islamistes font au nord, ils voulaient se démarquer officiellement des islamistes du Nord et clarifier leur positon pacifiste. Pour les autorités militaires maliennes, le moment n’est pas propice pour que de telle rencontre se tienne à Bamako, car le gouvernement a déjà averti les responsables de la secte Dawa, que leurs prêcheurs ne peuvent plus dépasser 48 heures sur la terre malienne.

En tout cas les militaires maliens ont renforcé leur position dans les postes autour des régions occupées.

Kassim T.

Le Combat du 10 Septembre 2012